halle gourmande gare du sud nice food halls food market
Tendances 6

La Halle Gourmande, nouvelle locomotive de la Gare du Sud à Nice

22 Mai 2019 - 6172 vue(s)
La nouvelle halle gourmande de Nice vient tout juste d’être inaugurée après 18 mois de travaux, au sein de l’ancienne Gare du Sud entièrement métamorphosée. 29 comptoirs de restauration, valorisant des savoir-faire locaux comme des enseignes reconnues, doivent permettre de réhabiliter ce site du quartier Libération et en faire un véritable lieu de vie.

Les projets de Food Halls ou autres halles gourmandes se multiplient un peu partout dans l’Hexagone et le dernier en date, inauguré vendredi dernier du côté de Nice en présence du maire Christian Estrosi, a de quoi séduire. Après La Boca Food Court à Bordeaux en décembre, les nouvelles Galeries Lafayette des Champs Elysées en mars ou même le nouveau concept-store Eataly inauguré le mois dernier dans le Marais, c’est au tour de l’ancienne Gare du Sud de la cité des Anges d’accueillir l’un de ces lieux d’un nouveau genre, inspiré des Time Out Market de Lisbonne ou autre Chelsea Market à New York.

"Les food halls deviennent de vrais projets d’aménagement urbain et de véritables atouts pour donner une seconde vie à des lieux ou quartiers tombés en désuétude" explique Dan Cébula, Depur Experiences.

Le fondateur du cabinet spécialisé en conseil en restauration voit ainsi fleurir nombre d’appels d’offres pour des grands projets de Food Halls au sein de nos agglomérations. Avec un vrai appétit du côté de la clientèle ! « Les Français, qui voyagent de plus en plus, ont pu découvrir à l’étranger ces lieux singuliers de dégustation partagée qui associent des offres qualitatives, variées et sur-mesure à une véritable expérience client avec souvent des animations ludiques et culturelles proposées ».

Un projet XXL confié à Urban Renaissance Développement

C’est le cas à la Gare du Sud de Nice, anciennement surnommée la gare du Train des Pignes et tombée en désuétude depuis la fermeture de ses quais en 1991. Démontée avant d'être reconstruite en 2017, la halle aux trains entend ainsi s’affirmer comme une adresse de destination incontournable pour les Niçois, en y associant diverses activités commerciales, ludiques, événementielles et artistiques. En attendant la livraison d’une discothèque... ! Le projet a été mené sous la houlette du spécialiste de l’immobilier commercial Urban Renaissance Développement (ex-Banimmo France) dont le président emblématique Olivier Durand est malheureusement décédé le 10 mai dernier, à seulement quelques jours de l’inauguration niçoise. A noter qu’Urban Renaissance s’est également vu confier le projet de Table Square à La Défense sur plus de 4 500 m² (et 800 m² de terrasse) associant restaurant gastronomique haut de gamme et concepts de restauration avec plusieurs noms annoncés comme Anne-Sophie Pic avec Daily Pic, Olivier Bellin, Akrame Benallal ou encore Hugo Desnoyer et son enseigne de kebab premium Grillé.

halle gourmande gare du sud nice

La mise en valeur de savoir-faire locaux et des franchises reconnues

Grillé fait d’ailleurs aussi partie des nombreux spots étapes de la Gare du Sud, qui associe au sein de sa halle ouverte 6 jours sur 7, 29 échoppes de restauration. Celles-ci disposent chacune d’une superficie de 14 à 17 m² et sont disposées de part et d’autre, le long des façades, pour permettre une orchestration du dedans-dehors. Au total, ce sont 1 500 m² au sol, auxquels viennent d’ajouter 900 m² en mezzanine, qui ont été entièrement réhabilités dans un décor associant atmosphère industrielle, luminosité grâce aux larges fenêtres esprit verrière et… verdure avec de grands arbres en pots disposés à l’intérieur. 700 places assises réparties entre l'espace central et les terrasses permettent de jouir de l’ambiance du lieu et de profiter de l’offre alimentaire voulue extrêmement large. Elle associe des restaurateurs et artisans niçois - le Café de Turin, la Cave du Fromager, l’épicerie Aix&Terra, Mad a Nice avec ses petits farcis, ou encore Ramen Ta Faim, déjà présent à l’aéroport de Nice – à des réseaux déjà reconnus (le thaï PitayaLes Burgers de Papa ou les coffee-shops d’Emilie & The Cool Kids…). On notera également la présence de IT (pizza italiennes), de SuperLobster avec ses homards, Mahata (cuisine orientale), El Kitchen (tex-mex), Be Sushi, Goa Café, Les Cocottes Françaises (restaurant gastronomique), La Vie en Rose, Infinity Gourmand, L'atelier du Panini, J'Go (cuisine avec ingrédients locaux et frais) ou encore le restaurant fishbar Laks… De quoi allègrement contenter tout le monde ! 

A noter que l’intégralité de la vaisselle est mise à disposition par le gestionnaire du site aux restaurateurs qui se sont réappropriés les divers espaces fournis clés-en-main. Par ailleurs, inspiré par le salon Vintage ayant attiré l'an dernier 25 000 visiteurs-clients au sein de la halle, Urban Renaissance Développement a souhaité intégrer aux espaces quelques échoppes spécialisées mêlant produits de petite décoration, vêtements ou produits culturels. Parmi les noms retenus, on retrouvera Emmaüs, Kiloshop, Kothai, Le Festival du Peu, ou encore Maison Mammout’ et Copains… 

Plan des concepts implantés dans la Halle Gourmande de Nice

Crédits photos : Ilan Dehe

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (2)
Gravatar
Par karine le 23/05/2019 à 17:19
Bel endroit et concept original et attrayant. Quelques remarques néanmoins : la musique diffusée dans (tout) le lieu ne me semble pas appropriée pour ce lieu et pour une ambiance de repas (genre radio NRJ, avec du rap à 15h - je n'y ai pas mangé pour cette raison d'ailleur), dommage que les arbres soient artificiels et non naturels, et les propositions de repas sont plutôt chères.
Gravatar
Par Enrique le 05/07/2019 à 05:16
Très déçu, des millions dépensés pour un service déplorable, personnel peut qualifie, pas assez des tables. Hormis le beau bâtiment le reste est à tout revoir
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique