Food Halls La Boca
Tendances 1

Tous fous de Food Halls ! L'enquête exclusive de France Snacking et les projets à venir

28 Mai 2019 - 2074 vue(s)
Inspirés des Time Out Market de Lisbonne et autre Chelsea Market de New-York, les Food Halls, ont le vent en poupe en France. Les projets se multiplient et ces lieux de vie, alliant programmation événementielle, animations culinaires, théâtralisation de l’offre voire place de marché autour d’une aire de dégustation partagée chamboulant les codes de la restauration. Reste à bien définir des modèles gagnants entre promoteurs et commerçants pour que les essais soient transformés.

Longtemps guettés, attendus même, les Food Halls en viennent à pousser comme des champignons dans la plupart de nos agglomérations. En l’espace de quelques semaines, Paris vient ainsi d’en voir sortir de terre deux spécimens de choix au sein des beaux quartiers de la capitale. Le 29 mars dernier, les Galeries Lafayette inauguraient en effet leur nouvelle adresse de prestige de 6 500 m² sur les Champs-Elysées dotée au sous-sol d’un espace « Food Court » pensé par le conseiller culinaire Julien Pham. S’y amassent allègrement, autour d’une zone de dégustation partagée, des invités de marques comme Kaspia, Pierre Marcolini, Stohrer aux côtés de plus jeunes pousses comme Little Zhao avec ses baos ou La Riviera des Niçois et ses spécialités méditerranéennes. Appétissant !

Quelques jours plus tard, le 12 avril, Eataly créait l’événement en plein cœur du Marais. L’enseigne, déjà présente dans 37 pays avec des adresses emblématiques à Dubaï, Milan, Stockholm ou New-York ouvrait son tout premier établissement hexagonal rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie. Ce temple dédié à la gastronomie italienne fait cohabiter, sous un même toit, la vente de produits d’épicerie, une halle de marché, des animations culinaires sans oublier, en tête de pont, la restauration avec une offre qualitative issue principalement de circuits courts. Pour ce baptême parisien, confié au groupe… Galeries Lafayette ( ! ) qui en détient la franchise exclusive pour la France, Eataly n’attend pas moins de 3 millions de visiteurs à l’année sur les 2 500 m² de surface commerciale. « Ici, on peut acheter ce qu’on mange et manger ce qu’on achète. C’est-à-dire que tous les produits que nous recevons d’Italie et qui sont transformés sur place, peuvent être dégustés dans nos restaurants et emportés », confie Thierry Bart, le directeur général des opérations d’Eataly France qui interviendra le 4 juin prochain au Congrès du Snacking, organisé par France Snacking (inscriptions ici). « Je suis convaincu que le concept va connaître un grand succès, comme partout où il a ouvert hors de ses frontières italiennes » ajoute-t-il confiant alors que l’enseigne viserait un CA de 20 à 30 M€ à l’année !

Un phénomène international

Alors, comment justifier cet appétit presque soudain pour les food halls et autres halles gourmandes ?

« Eataly arrive à un moment où la clientèle française se prend de passion pour les food halls », confirme d’ailleurs Bernard Boutboul, le directeur du cabinet spécialisé en restauration Gira.

Des concepts comme Big Mamma avec sa Felicità, ouverte l’an dernier à la Station F dans le XIIIe arrondissement, ont déjà défriché le terrain et familiarisé le consommateur français en quête d’expériences à ses concepts-store XXL alliant une grande diversité d’offres food à une atmosphère complètement atypique et immersive. Le phénomène ne se circonscrit d’ailleurs pas au périphérique parisien puisqu’il touche aujourd’hui l’ensemble du territoire. Bordeaux, Montpellier, Nice, Toulouse, Lille n’ont que ce mot-là à la bouche à l’heure de s’approprier - ou réhabiliter - les lieux « maousse costauds » de leurs enceintes...

Retrouvez la suite de l'enquête exclusive sur les Food Halls dans le numéro France Snacking FS54 qui vient de paraître.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Tags : Food Halls
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique