Santé publique France CoviPrev
Tendances 1

Plus de grignotage et de fait-maison, 2 grandes tendances alimentaires du confinement

20 Mai 2020 - 1060 vue(s)
Les résultats des enquêtes quali et quanti CoviPrev et ViQopé menées par Santé publique France sur l’évolution des habitudes alimentaires des Français pendant le confinement montrent que s’ils ont davantage cuisiné maison, les Français ont plus grignoté notamment pour compenser le stress de l’enfermement.

C’est à tous les niveaux que le quotidien des Français a été bouleversé pendant ces deux mois de confinement, selon les observations de Santé publique France dans ses derniers sondages qui portent sur les principales évolutions déclarées par nos concitoyens. Le grignotage, le « cuisiner maison », l’accessibilité des produits alimentaires et le poids, sont les principaux thèmes qui ont connu des variations marquées. Si 17 % des personnes interrogées considèrent que leur alimentation est moins équilibrée qu’avant le confinement (contre 13 % qui pensent le contraire), 22 % déclarent grignoter entre les repas plus que d’habitude (contre 17 %). 37 % indiquent cuisiner des plats-maison plus que d’habitude (contre 4 %) ce qui est lié au temps disponible et à la présence de tous les membres du foyer au repas alors que 27 % précisent avoir pris du poids (11 % en ont perdu). La tendance du grignotage et de la prise de poids s’est amplifiée au fil du confinement. Les 22 % des personnes interrogées qui disaient grignoter à la mi-avril sont passés à 27 %. Des réflexes de confinement contre lesquels chacun s’est efforcé de lutter. Pour preuve, le site mangerbouger.fr a connu une hausse globale de son trafic de 60 % par rapport à la même période 2019 et notamment la fréquentation des fiches recettes qui a triplé ou encore les exercices d’activité physique et les articles dédiés au Covid-19. 

"Pendant la période de confinement, les Français ont redécouvert le plaisir de cuisiner à la maison. L’augmentation de la fréquentation sur le site mangerbouger.fr témoigne d’ailleurs de leur intérêt grandissant pour la cuisine et l’activité physique à pratiquer à domicile. Cette nouvelle habitude vécue positivement pourrait s’installer durablement dans leur quotidien après le déconfinement. Cette tendance sera à suivre." indique Anne-Juliette Serry, responsable de l’unité nutrition et activité physique à Santé publique France.

Un budget sous surveillance

Autres résultats de ces enquêtes, si 57 % des répondants ont précisé trouver moins que d’habitude les aliments qu’ils souhaitent dans les magasins, 23 % ont souligné faire plus attention que d’habitude à leur budget alimentaire. Des évolutions qui touchent particulièrement les personnes de moins de 40 ans, les familles avec des enfants de moins de 16 ans, les personnes en situation financière très difficile et les personnes présentant des niveaux élevés d’anxiété et de dépression et beaucoup de problèmes de sommeil. 

 

 

 

 

 

Soutenez les restaurants avec San Pellegrino !
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique