étude covid-19 restauration api & you secretbox.fr
Tendances 3

82 % des Français sont prêts pour retourner au restaurant à leur réouverture

25 Mai 2020 - 2924 vue(s)
Voilà un chiffre qui devrait apporter un peu de baume au coeur des restaurateurs qui s'impatientent de pouvoir accueillir de nouveau leurs clients au sein de leurs établissements. Mais si les Français se disent prêts - et même pressés - de revenir, cela se fera sous conditions selon les résultats d'une enquête Secretbox.fr/API & YOU.

Confrontés à une crise sans précédent depuis le 14 mars et l’interdiction d’accueillir des convives dans leurs établissements, les restaurateurs restent suspendus aux annonces gouvernementales imminentes concernant leur réouverture, au moins dans les zones « vertes ». Avec une interrogation cependant : leurs clients seront-ils bien au rendez-vous dans ce contexte sanitaire anxiogène ? L’enquête menée entre le 16 et le 18 mai par le site SecretBox.fr et l’agence conseil et communication API & YOU auprès de 1 368 consommateurs peut inciter à l’optimisme. Il semble en effet que les tendances consommation à venir soient plutôt rassurantes pour la restauration française. Ainsi, 82,02 % des sondés se diraient prêts à retourner s'installer à une table de restaurant ! Et 54,02 % des consommateurs sont également prêts à commander des plats à emporter. Seules 12,59 % des personnes interrogées se disent uniquement prêtes à acheter des plats à emporter. Ils ne sont même que 5,39 % à ne pas se sentir « prêts à acheter de la nourriture préparée par un restaurant ».

Des Français pressés de retrouver leur resto

D’ailleurs, près de la moitié des consommateurs interrogés (49,86 %) émettent le souhait d’aller au restaurant dès le 2 juin et la réouverture supposée des établissements. Si l’on pousse jusqu’à la mi-juin, ce ratio dépasse même les trois-quarts des sondés (77,38 %) ! L’impatience est de mise même si presque 10 % des sondés tout de même (9,52 %) déclarent ne pas envisager d’y retourner avant septembre. Par ailleurs, si 76 % des Français indiquent vouloir conserver les mêmes habitudes de consommation qu’avant crise en matière de restauration hors-domicile, 18,58 % pensent qu’ils utiliseront davantage le canal de la livraison de repas à domicile, qui a connu un véritable boom durant la période de confinement. Enfin, 31,78 % aimeraient pouvoir retrouver une offre à emporter lors de la réouverture. Le « budget restaurant » restera quant à lui sensiblement le même pour l’immense majorité des Français (83,27 %) et sera même en hausse pour plus d’un Français sur 10 (10,42 %) précise l’étude.

Gare à l'hygiène en restauration !
De nouveaux axes de communication pour les CHR.

S’ils sont prêts à revenir consommer, ce ne sera toutefois pas dans n’importe quelles conditions et les critères de choix des Français s’en ressentent. Interrogés sur les leviers décisifs de réassurance, 26,76 % placent en tête la mise en place de « protocoles d’hygiène renforcés en critère numéro 1 pour choisir un restaurant ». Pour 23,74 %, ce sont les protocoles sanitaires comme la désinfection de la salle qui arrivent en première position. 21 % seront d’abord attentifs à l’espacement plus large entre les tables. Et 11,42 % à l’existence d’une terrasse. Enfin, près d’un Français sur 10 guetterat en premier lieu le port du masque du côté des serveurs. A noter que 68,27 % des consommateurs souhaitent être informés des mesures sanitaires en vigueur via le site internet de l’établissement.

La prise de commande devra évoluer

Pour choisir les plats et passer commande, là-encore, les pratiques d’hier ne seront sans doute pas celles de demain. Ainsi, 76,51 % indiquent vouloir consulter le menu sur une ardoise ou un écran à vue. Pour 38,57 % des sondés télécharger le menu sur leur smartphone reste une option sûre tandis que seuls 19 % envisagent de disposer des cartes en main comme avant et 17,55 % de consulter leurs menus sur du papier jetable. Concernant la question du paiement, 9 Français sur 10 feront confiance à la transaction par carte bancaire. 23,21 % des sondés aimeraient aussi pouvoir payer leur addition via leur téléphone portable sur un site sécuriséSeuls 16,35 % indiquent vouloir payer en espèces.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique