Stuart YouGov
Tendances 0

39 % des Français ne retourneront pas au restaurant mais sont préoccupés pour le secteur

28 Mai 2020 - 2333 vue(s)
Les études se suivent… et ne se ressemblent pas toujours. Alors que certains sondages évoquent une très large partie des Français enclins à retourner au restaurant, la toute dernière enquête Stuart & YouGov indique que 4 personnes sur 10 n'envisagent pas de remettre les pieds au restaurant dans les prochaines semaines. Les Français craignent que les professionnels ne respectent pas les mesures sanitaires. Pas très rassurant à quelques heures des annonces d’Edouard Philippe pour le déconfinement de la restauration

Difficile pour un restaurateur d’y voir clair et de conserver un optimisme à toutes épreuves. Il y a quelques jours on apprenait que près de 82 % des Français étaient prêts à retourner au restaurant à leur réouverture, aujourd’hui, un nouveau sondage signé YouGov pour Stuart,  nous apprend qu’ils ne seraient que 61 % à envisager de le faire dans les prochaines semaines. 43 % ne se sentent pas rassurées à l’idée de retourner au restaurant. Ils craignent surtout, nous apprend le sondage, un non-respect des mesures sanitaires surtout en cuisine, ainsi que dans les mesures de distanciation sociale. Une information capitale alors que de nombreux restaurateurs s’apprêtent à relever le rideau à partir du 2 juin (ceux de la zone verte).

Les millennials seront au rendez-vous

Parmi ceux qui devraient répondre présents à la réouverture, ce seront surtout les milliennials à 65 % (18-34 ans). A contrario, 42 % des 55 ans devraient faire défaut dans les prochaines semaines et mois. 58 % des personnes interrogées estiment que la restauration livrée à domicile est un bon levier pour soutenir économiquement les restaurateurs pour qui ils se montrent préoccupés à 74 %. Une réponse que la plateforme de livraison express, filiale du Groupe La Poste et l’institut de sondage ne manquent pas de mettre en avant dans les conclusions de leur sondage. Et les commanditaires d’ajouter que 71 % des 18-34 ans envisagent de se faire livrer des repas à domicile et de commander à emporter. À l’inverse, seules 23 % des personnes âgées de 55 ans et plus envisagent de recourir à ce type de services. En d’en déduire que, malgré le confinement, cette cible n’a pas su être conquise par les entreprises de livraison de repas. 

Des réserves pour le retour

Pour les 58 % des Français qui retourneront au restaurant, 27,% d’entre eux envisagent ce retour avec quelques réserves, tandis que les 39 % restants n’envisagent pas d’y retourner dans les premières semaines, voire les premiers mois, indiquant que la reprise de la fréquentation des restaurants n’a rien d’une évidence une fois que les autorisations de réouverture seront effectives. La raison de leurs craintes : pour les 43 % qui ne se sentent pas rassurés, leur manque de confiance concerne surtout le respect des mesures sanitaires en cuisine (37 %) ; 37 % évoquent le non-respect de la distanciation sociale et 16 % le service en salle.  

Peu de confiance dans la restauration rapide indépendante

Sur le volet des mesures sanitaires, les restaurants gastronomiques sont identifiés comme la catégorie de restaurants la plus à-même de les respecter (44 %). Il faut dire que la distanciation entre les tables tient habituellement des critères de confort liés à cette catégorie de restauration. Ils sont suivis par les chaînes de fast-food telles que McDonald’s, Burger King, Pizza Hut ou Domino’s mais seulement à 13 % (et 19 % pour les millennials). Puis viennent les brasseries et restaurants traditionnels (13 %). Les cafés tout comme les fast-foods indépendants risquent de payer encore plus cher le manque de confiance car respectivement 6 % et 5 % des sondés les jugent aptes à respecter les mesures d’hygiène.  

Des Français inquiets pour les restaurateurs.

A 74 %, nos concitoyens se montrent préoccupés par la situation financière des restaurateurs au vu l’impact de la crise sanitaire sur leurs activités.  Près de 3 Français sur 5 estiment que les entreprises de livraison de repas à domicile type Just Eat, Uber Eats ou encore Deliveroo - aident les restaurateurs à s’en sortir économiquement (59 %). C’est plus marqué chez les millennials (74%). Il faut dire qu’ils ont été près de 73 % à recourir à un service de livraison de repas à domicile pendant le confinement. Autre indicateur du sondage, 62 % des répondants se déclarent prêts à commander directement sur les sites e-commerce ou applications des restaurateurs, si ceux-ci le leur demandaient afin de préserver leur santé financière, tendance renforcée chez les millennials  (76 %). Le mot d’ordre des prochaines semaines sera sans nul doute rassurer, rassurer et rassurer.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

 

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique