Apéritif NPD Group
Tendances 2

Poussée de fièvre sur l'apéritif, + 30 % en été!

21 Août 2020 - 1336 vue(s)
Avec un taux de prise de + 30 % pendant l’été et un ticket moyen qui, grâce à lui flambe de 25 %, l’apéritif est une valeur sure, notamment sur la période estivale. Bière à part, les jeunes misent aussi de plus en plus sur le « sans alcool ». Et côté accompagnement culinaire, c’est le trio planche, plateau de fromages et snacking qui tient la corde, tradition française oblige.

Dans son zoom sur l’apéritif, le cabinet NPD Group nous rappelle que la période estivale est propice à la consommation d’apéritifs. Elle s’envole de 30 % entre mai et septembre et fait gonfler le ticket moyen de 25 %. De belles performances à mettre en miroir d’une consommation d’alcool qui stagne depuis 4 ans alors que la restauration commerciale a progressé de 6 % sur le période. Chez les moins de 34 ans, seulement une visite sur trois en restauration à table entre 16 heures et 21 heures se solde par un achat de boissons alcoolisées. Exception faite pour la bière qui est portée par une partie des retransmissions d’événements sportifs et le développement des micro-brasseries. Elle a le vent en poupe, notamment chez les jeunes. D’une manière générale, les vins comme les boissons alcoolisées sont moins prisés par ces consommateurs (ils le sont davantage par les plus de 55 ans mieux avertis et au pouvoir d’achat supérieur). NPD enregistre – 4 points sur cette cible-là en quatre ans (de 31 % de visites avec apéritifs alcoolisés, ils sont passés à 27 %)

Sensibles aux questions de bien-être et de santé, les plus jeunes optent de plus en plus pour des boissons sans alcool à l’apéritif, comme les « virgin cocktails »ou autres options rafraîchissantes sans alcool récemment apparues sur le marché qui ont gagné 17 % en 4 ans, Maria Bertoch Expert Foodservice France Executive chez NPD Group

Des traditions locales avec l’apéritif

L’apéritif reste une aubaine pour le restaurateur avec une visite sur deux qui se solde par une prise de cette catégorie de boisson. En 2019, ce bonus « apéritif » sur l’addition a permis de faire gonfler le ticket moyen de 25 % contre 20 % en 2016 avec une note moyenne passée de 12,20 € à 15,40 €. Il faut dire que les restaurateurs ont su professionnaliser leur offre et développer les propositions culinaires. NPD Group qui dispose aussi d’antennes dans de nombreux pays, a établi le top 3 par pays, des accompagnements food. Aussi apprend-t-on que dans l’Hexagone, c’est la planche de charcuteries qui tient la corde devant le plateau de fromages et les produits de snacking de type tapas, chips et olives tandis qu’en Espagne, le trio de tête est tapas-sandwich-tortillas. En Italie, c’est la charcuterie qui est en pole-position devant la pizza et les sandwichs. La Grande-Bretagne privilégie les frites/chips devant les sandwichs puis les produits emblématiques des pubs type onion rings…). Enfin en Allemagne, la saucisse fait son show devant les frites et la pizza.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique