Covid Arrêté 180
Tendances 0

La livraison et la VAE, seuls leviers d’activité pour les restaurateurs marseillais et aixois

26 Septembre 2020 - 749 vue(s)
Placées en zone d’alerte maximale, les villes d’Aix-en-Provence et Marseille, bien qu’elles aient obtenu un sursis de 24 heures, devront fermer leurs restaurants et bars dès dimanche soir. Mais les activités de livraison à emporter restent autorisées.

Si les professionnels des Bouches-du-Rhône ne connaîtront pas la brutalité du choc du 14 mars dernier, ayant obtenu un sursis de 24 heures suite à la mobilisation des restaurateurs et des élus locaux, pour autant ils s’apprêtent à être placés sous cloche pour une durée de 15 jours avec des contraintes plus ou moins importantes en fonction des villes. Selon l’Arrêté 180 paru ce 26 septembre, deux villes, celles de Marseille et Aix-en-Provence sont placées en alerte maximale connaissant une très forte propagation du virus. De fait, la plupart des établissements recevant du public devront y être fermés. Ceux de type N (Restaurants et débits de boissons) y compris les activités de restauration et de débits de boissons dans les hôtels (sauf les services en chambre). L’article indique cependant que les activités de livraison et de vente à emporter restent autorisées.

En revanche, ne sont pas concernés par la fermeture, les lieux de restauration et points de vente sur les aires de repos des autoroutes. En ce qui concerne les autres ERP, sont également obligés de fermer ceux de type EF (établissements flottants pour leur activité restauration et débits de boissons), de type X et PA (sportifs couverts et établissements de plein air publics ou privés, devront être fermés, de type CTS (chapiteaux, tentes et structures), de type T (lieux d’exposition, foires-expositions, salons), de type P (salle de danse, casinos et salles de jeux), de type L (salles de fêtes et salles polyvalentes). Pour les autres types d’ERP, l’ouverture au public est possible dans la limite de 1 000 personnes sous réserve d’un respect strict du protocole sanitaire établi par le gestionnaire et soumis à déclaration préalable auprès de la préfecture.

15 communes de plus de 10 000 habitants soumises à restrictions

Dans son Article 4, l’Arrêté 180 indique également que pour les communes de plus de 10 000 habitants dont le taux d’incidence est supérieur à 100 pour 100 000 habitants, plusieurs mesures devront être prises. Et, en ce qui concerne les débits de boissons et restaurants, ils devront baisser le rideau à 22 heures jusqu’à 6 heures du matin. En revanche, les buvettes et autres points de restauration debout sont interdits. Ce qui vaut pour les villes d'Allauch, d'Aubagne, La Ciotat, Plan-de-Cuques, Septèmes-les-Vallons, Bouc-Bel-Air, Gardanne, Les Pennes-Mirabeau, Trets, Arles, Tarascon, Châteauneuf-les-Martigues, Martigues, Port-de-Bouc et Rognac.  En ce qui concerne les autres communes des Bouches-du-Rhône, l’accueil du public dans les ERP est limité à 1 000 personnes en règle générale.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Tags : Covid-19
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique