metro too good to go gaspillage alimentaire
Tendances 1

Gaspillage alimentaire, Metro renforce ses engagements avec Too Good To Go

15 Octobre 2020 - 333 vue(s)
Ce jeudi 16 octobre sera célébrée la journée internationale contre le gaspillage alimentaire. Alors que 10 millions de tonnes de produits alimentaires seraient jetés en France chaque année, le premier fournisseur alimentaire des restaurateurs et commerçants indépendants, Metro, a annoncé développer son partenariat né en 2019 avec l’application Too Good To Go.

Depuis 2016, Too Good To Go lutte contre le gaspillage alimentaire en mettant en relation commerçants et utilisateurs grâce à la géolocalisation pour sauver leurs invendus, en fin de journée, sous la forme de paniers surprises vendus à petits prix. Metro France a donc souhaité proposer la solution Too Good To Go à l’ensemble de ses clients pour leur permettre de ne plus jeter leurs produits invendus, tout en développant leur clientèle et soignant leur image. Il s’agit aussi pour Too Good To Go d’élargir la liste des 14 000 commerçants partenaires d’ores et déjà impliqués et sensibilisés à l’application. Fondée en juin 2016 par l’ingénieure centralienne Lucie Basch, Too Good To Go France emploie aujourd’hui 90 “waste warriors” passionnés, et aurait été téléchargée par plus de 7 millions de Français, permettant ainsi de sauver près de 18 millions de paniers depuis son lancement.

Des actions ciblées

La collaboration avec Too Good to Go s’inscrit pour Metro dans une démarche plus large de lutte contre le gaspillage alimentaire alors que l’entreprise indique que chacun de ses 98 entrepôts répartis sur l’ensemble du territoire dispose d’un partenariat avec des organismes caritatifs. Cela représente 15,6 millions d’équivalent repas fournis grâce aux dons l’an dernier. Cela passe également par le développement de partenariats, comme dans le cadre du projet RADIS (Restauration A Double Impact Social). Il prend ainsi la forme de dons des entrepôts Metro, à cette association, en produits invendus au format professionnel (type grosses pièces de viande, terrines…), nécessitant d’être cuisinés et transformés avant d’être redistribués. L’objectif est aussi de contribuer à former des personnes en cours d’insertion tout en luttant contre le gaspillage alimentaire.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique