etude just eat ifop livraison - Solution pour les restaurateurs ?
Tendances 1

La livraison vue comme LA solution d'avenir par les restaurateurs

22 Octobre 2020 - 2099 vue(s)
Alors que le secteur de la restauration est à nouveau lourdement impacté par les mesures sanitaires anti Covid19, la restauration livrée apparaît pour certains établissements comme LE moyen de préserver une partie de l’activité. D’autant que près de la moitié des restaurateurs français estiment que ce modèle sera une solution pour l’avenir à en croire les résultats d’une étude publiée par Just Eat et l’Ifop.

Si la livraison, depuis ces dernières années et l’éclosion des plateformes d’agrégateurs (Just Eat, Deliveroo, Uber Eats…), étaient déjà bien installées dans les grandes agglomérations de l’Hexagone, le phénomène s’est largement accéléré depuis le confinement. Nombreux sont en effet les convives à s’être laissés tenter puis apprivoiser en découvrant les possibilités de ce service. D’autant que les restaurateurs, eux-aussi, ont été nombreux à franchir le pas afin de maintenir une activité largement grevée par ailleurs. Mais est-ce un phénomène durable alors que la restauration hors-domicile est encore durement affectée par le durcissement des mesures sanitaires : couvre-feu, fermeture partielle, distanciation…? C’est en tout cas ce que laissent entendre les conclusions de l’étude dévoilée par la plateforme Just Eat et réalisée par l’Ifop. En effet, 72 % des restaurateurs proposant la livraison depuis plus de 6 mois comme une solution d’avenir. C’est à peine moins (66 %) chez ceux la pratiquant seulement depuis le confinement et même 1/3 des restaurateurs qui ne pratiquent pas la livraison estiment malgré tout que c’est une solution d’avenir pour la restauration traditionnelle. Si, au global, près de la moitié des restaurateurs se projettent ainsi dans la livraison, le ratio est encore plus important en ce qui concerne la restauration rapide (64 % contre 50 % pour la restauration traditionnelle).

Une accélération sensible en 2020

Alors que 39 % des restaurateurs interrogés pratiquent déjà la livraison de repas, ils sont 14 % à avoir commencé depuis moins de 6 mois : la crise du covid-19 a donc bien servi de tremplin dans l’adoption de cette pratique. Et 21 % des établissements sondés ne pratiquant pas encore la livraison de repas se disent prêts à se lancer si la crise perdure. D’ailleurs, 40 % des restaurateurs qui la pratiquent aujourd’hui l’envisagent même comme une activité indispensable face à la crise, intégrant ainsi les nouveaux business models. Dans l’optique d’une crise prolongée, les restaurateurs qui pratiquent depuis plus de 6 mois la livraison de repas, sont ceux qui sont le plus optimistes sur leur avenir : 7 % d’entre eux seulement envisagent une fermeture. Ce taux monte à 26 % pour ceux qui ne disposent pas de cette corde à leur arc.

Et vous ? Pensez-vous recourir à la livraison et au click and collect ?
Oui, certainement
Non, pas du tout

Des barrières qui sont en train de tomber avec la livraison de repas

2020 s’apparente à l’année de la transformation pour la livraison alors qu’un restaurateur converti sur cinq observe un nombre de repas livrés plus important qu’avant confinement. Seuls 12 % des restaurateurs indiquent d’ailleurs avoir des freins face à sa mise en place. Chez ceux-ci, c’est surtout le recrutement et des charges supplémentaires qui sont redoutés (68 %) suivis d’une crainte concernant la qualité des plats (53 %) ou de donner une mauvaise image de leur restaurant (43 %).

Pour aller plus loin, ne manquez pas notre dossier spécial "La livraison n'est vraiment plus une option pour la restauration" en consultation gratuite.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique