Bagel Corner Michael Cohen
Tendances 16

#snackingconnexion, une redistribution des cartes qui profitera à la franchise, Michael Cohen de Bagel Corner

10 Novembre 2020 - 1829 vue(s)
Avec 10 ouvertures cette année dont 9 entre mars et octobre, et 6 au programme pour l’an prochain, la chaîne de bagel poursuit sur sa lancée, même si 4 de ses adresses ont tout de même disparu suite à la crise de la Covid. Avec un CA attendu pour l’année en retrait de 31 %, à 10,5 M€, le réseau mise sur son agilité et la force d'un réseau pour s’adapter avec un business qui a fortement migré vers la livraison. Michael Cohen, cofondateur fait un point de la situation pour snacking.fr.

Comment la chaîne est sortie du 1er confinement et en quoi cette crise a changé votre business model ?

Nous sommes sortis épuisés du 1er confinement mais avec des nouvelles idées intéressantes pour l'avenir. La résilience du concept a été prouvée. Des restaurants en petites surfaces, avec des petits loyers, gérés par des franchisés très impliqués opérationnellement, ce qui amène à un seuil de rentabilité qui peut s'écraser pour résister. Le business model se tourne de plus en plus vers la livraison et peaufine sa digitalisation. La livraison où nous performions que très peu il y a encore 3 ans devient une source de revenu non négligeable pour le franchisé 

Avez-vous été obligé de vous réinventer et sous quelle forme ?

Il n'y a pas de grosse transformation du business model chez Bagel Corner. Nous pratiquons toujours la vente à emporter même si les rues se vident. A cela s'ajoutent la livraison et le click and collect que l'on propose depuis plus de 2 ans. Nous avons aussi créé des produits spécifiques pour la livraison comme le bagel pizza et les kits DIY (kits pour fabriquer des muffins ou cookies à la maison).

Comment avez-vous vécu l’annonce de ce 2e confinement et quel est votre état d’esprit ?

Quand nous sommes sortis du Covid 1, nous nous disions, "s'il y a une deuxième vague, ça va être dur pour beaucoup" - Nous y sommes, c'est dur mais nous nous adaptons, nous agissons plus vite, sur terrain "connu" - Ce n'est que la 1re semaine. Il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions mais nous avons bon espoir d'en sortir la tête en dehors de l'eau ! Au lendemain de l'annonce de notre Président, nous avons décidé d'un budget communication conséquent pour promouvoir la livraison (campagnes Instagram ciblées localement dans chaque ville où nous sommes présents et ouverts).  

Cette nouvelle fermeture a-t-elle ou va-t-elle entraîner des changements stratégiques majeurs, si oui lesquels ? 

Il est essentiel pour nous de promouvoir le produit "bagel" en livraison. Il est encore trop peu connu alors qu'il a beaucoup de potentiel. Nous allons travailler activement à cela les prochains mois. Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais la livraison semble être un axe de développement obligatoire. Nous testons en ce moment une dark kitchen autour du Donut, produit que nous maîtrisons très bien. Nous avons toujours plébiscité le télétravail au sein du siège chez Bagel Corner - les équipes sont habituées même si nous préférons nous voir "en vrai" !

Quel tableau dressez-vous pour les mois à venir pour la restauration en général et votre segment en particulier ?


Je considère que la restauration rapide chaînée en petite surface (et faibles loyers) n'est pas la branche la plus touchée. Si les franchisés/directeurs sont motivés, on peut passer la vague (difficilement mais ça passera). Là où je m'inquiète c'est pour la restauration à table (chaînée ou pas) et pour les petits indépendants non digitalisés. La chute brutale de CA couplée à l'épuisement lié à la gestion du covid 1 peut fragiliser des dizaines de milliers de restaurateurs supplémentaires. La redistribution des cartes profitera à court terme à la franchise, surtout aux concepts agiles et digitalisés. 
 

Michael Cohen prenait la parole pour snacking.fr à la sortie du premier confinement.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique