fermeture
Tendances 2

Attention danger, 2 CHR sur 3 pourraient disparaître dans les mois à venir.

11 Novembre 2020 - 1747 vue(s)
Selon un sondage réalisé pour 4 organisations professionnelles du secteur, le GNC, le GNI, l’Umih et le SNRTC, la crise que nous traversons pourrait entraîner la fermeture des 2/3 du parc d’hôtels-cafés-restaurants français.

Les jours passent et se ressemblent sans perspective de réouverture rapide pour la branche. Et les cris d’alarme des professionnels se succèdent pour attirer l’attention d’une réelle dégradation des conditions entraînées par ce 2e confinement. Pour sonder le marché et relayer les fortes inquiétudes du terrain, un sondage a été mené auprès de 6 600 entreprises de toute la France dont 80 % de cafés, bars, restaurants et 20 % d’hôtels. A la lecture des résultats, clairement la situation est grave !  65,8 % des personnes interrogées craignent que cette 2e fermeture administrative condamne leur établissement. Parmi les sujets prioritaires que ces mêmes professionnels ont énumérés, 76,5 % ont répondu que la première priorité était l’exonération des charges sociales patronales pour toute l'année 2020. Suivent à égalité, pour 55 % des professionnels, l’indemnisation du chef d’entreprise (qui ne bénéficie pas du chômage partiel) et les loyers pendant les périodes de confinement et de couvre-feu.

Autres thèmes majeurs cités :  les assurances pour 53 % des professionnels, la prise en charge des congés payés acquis par les salariés sur les périodes de chômage partiel, pour 42 % des professionnels et l’accès au Fonds de Solidarité pour toutes les entreprises pour 28 % des professionnels. 

"La profession fait face à une crise inédite qui va entraîner un nombre sans précédent de faillites et de licenciements. La perspective de fermeture de 2 établissements sur 3 est inacceptable. L’Etat doit venir au soutien de nos professionnels empêchés de travailler et pour cela répondre à leurs demandes par des mesures aussi fortes qu’indispensables et urgentes", indiquent les organisations professionnelles. 

30 mds de perte sèche pour 2020

Cette forte inquiétude des représentants de la profession exprimée à travers ce sondage inédit va de pair avec le tableau noir dressé récemment par le cabinet Gira qui prévoit près de 30 milliards d’euros de manque à gagner pour le secteur en 2020. Et Bernard Boutboul, président fondateur du cabinet spécialisé d’indiquer que chaque semaine du confinement, ce sont 77 millions de repas qui ne sont pas servis et 1 milliard de recettes qui s’envolent.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique