Merci Jérôme Boulangerie
Tendances 2

Merci Jérôme ! défend l’artisanat à la barre du Tribunal de Paris

25 Janvier 2021 - 1137 vue(s)
Ouverte il y a quelques jours ni plus ni moins au pied du Tribunal judicaire de Paris, la 6e boulangerie Merci Jérôme ! et 9e établissement du petit groupe parisien, vient d’ouvrir. Un emplacement numéro 1 pour Philippe Lapidus et Jérôme Benoît, les deux patrons de la marque qui y déploient tout le savoir-faire maison en termes de boulangerie, pâtisserie et snacking.

Lorsque l'on arrive sur le parvis du Tribunal judiciaire de Paris, dans le 17e arrondissement, on ne peut pas la louper. La boulangerie Merci Jérôme !  s’impose en grosses lettres et en toute modernité dans la maison des avocats. 120 m² de savoir-faire en vitrine (+ 50 m² en sous-sol pour le fournil) avec une boutique qui a pris possession de cette flèche anguleuse, toute de baies vitrées, qui en impose dans ce quartier de la porte de Clichy en pleine mutation. La scénographie intérieure mise en scène par CMC Agencement a su habilement marier avec les codes de l’enseigne, les contraintes architecturales et les matériaux imposés par l’architecte Renzo Piano (qui a conçu l’immeuble) : le béton brut, le verre et le bois. Même les lattes en granit au sol poursuivent, à l’intérieur, l’alignement de celles de la dalle du dehors. « C’est pourquoi nous avons traité toute la salle façon terrasse, avec des chaises en rotin à la manière d’un extérieur de café parisien », explique Philippe Lapidus. L’effet est des plus réussi avec, au cœur de la boutique, le pôle coffee shop pour fabriquer toutes sortes de boissons chaudes. Si, Merci Jérôme ! a su se fondre dans le décor, c’est que la marque créée en 2012 a toujours su faire preuve d’agilité pour répondre aux aspirations du moment. Imaginée à l’origine comme un « bistro à emporter », avec fabrication maison de plats cuisinés, salades et sandwichs, l'enseign a bifurqué en 2015 vers la boulangerie artisanale tout en gardant une activité snacking forte. « Une valeur sûre de l’artisanat français tout à fait légitime pour Merci Jérôme, puisque mon associé Jérôme n’est autre qu’un boulanger de formation » ajoute Philippe. Le groupe a conservé 3 adresses en format d’origine de néobistrot mais se développe dorénavant soit en reprenant des boulangeries indépendantes qu’il convertit à son nom, soit en crée ex nihilo comme ce fut le cas du boulevard des Italiens et aujourd’hui à la porte de Clichy.  

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

  • Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

    Merci Jérôme Paris 17e-Clichy

Près de 1 000 tickets jours à terme

Dans un nouveau quartier en floraison, la nouvelle boutique devrait rapidement s’imposer comme l’un des porte-drapeaux du groupe qui a terminé son dernier exercice à – 12 % à 8 M€ de CA. A plus de 350 tickets par jour après quelques jours d’ouverture, Philippe et Jérôme visent raisonnablement les 1 000 tickets en vitesse de croisière sitôt la partie salle ouverte avec ses 40 places assises et dès la terrasse en fonctionnement qui devrait s’étendre de part et d’autre de la boutique. Il faut dire que l’endroit, conçu à l’image de celui du boulevard des Italiens comme un véritable lieu de vie, qui fonctionnera sur tous les moments de la journée, aligne une belle gamme de pains (fabriqués sur place) et de viennoiseries-pâtisseries. Toutes sont faites maison au sein du laboratoire de Nanterre de 600 m² (l’équipe compte 3 touriers) tout comme la collection snacking là aussi 100 % réalisée par les équipes. « Nous y distribuons tous les plats signatures dont les nombreux classiques de la restauration française en mode bistrot dans un rapport qualité-prix très compétitif avec un TM de l’ordre de 8 € ». Parce que si Merci Jérôme est clairement devenu une boulangerie, aujourd’hui il n’en oublie pas ses racines et sa devise « Authentiquement bon ».  

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique