Deliveroo
Tendances 2

Deliveroo mise sur une capitalisation boursière entre 9 et 10 md€

22 Mars 2021 - 843 vue(s)
Suite à la publication début mars de son intention d’entrer en bourse sur la place londonienne, avec une valorisation de l’entreprise fondée sur les résultats 2020, Deliveroo a mis à jour ses chiffres en tenant compte des performances des premiers mois 2021. De quoi porter l’offre par action entre 3,90 et 4,6 £, soit une capitalisation boursière entre 7,8 et 8,8 md£, ce qui donne une fourchette entre 8.9 et 10, 26 md€.

La période n’est-elle pas idéale pour une introduction en bourse alors que la restauration traditionnelle est sous cloche et que la livraison connaît des taux de progression exponentiels ? C’est en tout cas le pari de Deliveroo qui multiplie les annonces autour de son entrée prochaine en bourse sur la place londonienne. Après avoir indiqué qu’elle « récompenserait » ses partenaires livreurs, la plateforme vient d’ajuster ses indicateurs de performance en tenant compte d’un début d’année en progression de 120 % sur janvier-février 2021 vs 2020, et même de 130 % sur les marchés anglais et irlandais. La valeur brute des transactions en 2020 laissait apparaître une hausse de 64 %. Annualisée sur la base du 4e trimestre, elle atteignait 5 md£. Comme le précise la plateforme dans un communiqué, la marge brute exprimée en pourcentage de la valeur brute des transactions (GTV) est donc passée de 5,8 % en 2018 à 8,8 % en 2020.

Alors que dans ce projet d’introduction en bourse, Deliveroo demande que ses actions soient admises sur le segment standard de la liste officielle de la Financial Conduct Authority, et qu’elle soient négociables sur le marché principale de la Bourse de Londres, l’agrégateur indique que la fourchette de prix de l’offre sera comprise entre 3,90 et 4,60 £ par action, ce qui correspondrait à un capitalisation boursière estimée, au moment de son admission à la cotation, entre 7,6 et 8,8  md£, soit, en euros, entre 9,9 et 10,26 mds.

Devenir une entreprise cotée nous donnera les moyens de continuer à investir dans l'innovation et de développer de nouveaux outils technologiques pour soutenir les restaurants et les commerces partenaires, Will Shu, confondateur et PDG de Deliveroo.

Une stratégie de conquête

Pour séduire les investisseurs, Deliveroo ne manque pas d’arguments en rappelant que s’il existe chaque semaine, au minimum près de 21 occasions de se mettre à table du petit-déjeuner, au déjeuner en passant par le dîner (7j/7), pour l’heure, une seule de ces occasions hebdomadaires fait l’objet d’une commande en ligne. Ce qui en dit long sur la marge de progression ! Et la plateforme qui annonce 115 000 restaurants au compteur et 100 000 livreurs partenaires, de dérouler ses axes de développement et d’investissement, porteurs de croissance comme Deliveroo Editions (2 cuisines en France aujourd’hui, une 3e prochainement à Aubervilliers et 5 en projets en 2021), ou encore Deliveroo Signature (marque blanche pour les restaurateurs) ou Deliveroo Plus, le service abonnement par forfait mensuel.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique