nielsen étude covid restauration vente à emporter livraison
Tendances 3

La vente à emporter et la livraison s'imposent en France comme une vraie alternative au restaurant

31 Mars 2021 - 2840 vue(s)
Plus d’un Français sur deux se dit confiant pour retourner au restaurant une fois qu’il sera vacciné selon une étude publiée par le cabinet Nielsen. Mais la pandémie aurait bien modifié les habitudes quand un Français sur quatre envisage la livraison comme une alternative durable à la restauration sur place contre seulement 13 % avant crise.

Alors que l’horizon est toujours bien sombre pour nos restaurateurs, qui n’ont toujours aucune perspective claire quant au calendrier de réouverture de leurs établissements, beaucoup d’entre eux auront su se réinventer durant cette crise en démocratisant notamment la vente à emporter et la livraison.

La commande en ligne va-t-elle durablement s'installer dans l'usage des Français plutôt que de retourner au restaurant ?

 

Ces nouvelles pratiques auront su répondre à un véritable besoin des clients et pourraient durablement s’installer selon une étude NielsenIQ BASES. En effet, face aux épisodes de confinements et couvre-feux associés à une généralisation du télétravail, les Français ont sensiblement modifié leurs habitudes pour se restaurer. 74 % des adeptes de la restauration hors-domicile ont ainsi d’abord cuisiné au sein de leur foyer pour compenser. Mais 13 % ont également privilégié la vente emporter et 12 % pratiqué la livraison. Un Français sur 4 envisagerait ainsi la vente à emporter comme une alternative à la restauration sur place, même si toutes les restrictions étaient levées. “Bien que les clients restent prudents, la demande de restauration hors foyer existe bel et bien », remarque Virginie Gorgeon, qui veut se montrer rassurante en insistant sur l’importance de la communication et du caractère omnicanal du point de vente. Les restaurants ont tout intérêt à multiplier les points de contact avec leur clientèle pendant et après les restrictions afin de maintenir les liens, et faire en sorte que leurs clients se sentent valorisés quand ils reviennent“.

La sécurité "Safety First" : la motivation principale des consommateurs afin d'envisager un retour au restaurant selon Nielsen. 

Des Français confiants mais attentifs... à leur sécurité dans le contexte pandémique actuel

Sans tomber dans un optimisme béat, il y a pourtant des raisons d’espérer pour les restaurateurs. Car 52 % des Français interrogés se disent globalement confiants pour retourner au restaurant à leur réouverture une fois qu'ils seront vaccinés. Et 38 % assurent même que la vaccination n'aura même pas d'impact sur leur fréquentation des restaurants après la crise. Bien sûr, la crainte de l’épidémie reste néanmoins présente quand 46 % des Français disent redouter la proximité avec la foule dans un restaurant et 43 % restent préoccupés par la désinfection et les risques de présence du virus une fois les restrictions levées. Ainsi, les clients n’envisagent pas de retourner aussi souvent au restaurant que par le passé. Autant de facteurs qui devraient là-encore bénéficier à la vente à emporter et la livraison alors que 41 % préfèrent clairement éviter les interactions avec le personnel. Dans un contexte de crise, la question du coût du repas arrive en 4e position des freins potentiels au retour des convives aux restaurants.

Le cabinet Nielsen exhorte ainsi les restaurateurs à demeurer extrêmement attentifs aux tarifs pratiqués et à leur politique promotionnelle pour préserver la fidélité de leur clientèle. Sans oublier bien entendu de soigner le contenu de leurs assiettes car pour 42 % des Français, c’est bien « la qualité de la nourriture qui prime », devant la propreté (38 %) et le choix du menu (31 %). « Les clients recherchent quelque chose de différent de ce qu'ils ont l'habitude de cuisiner à la maison - et cette optimisation du menu doit se faire aussi bien sur l’offre sur place que sur la vente à emporter », conclut ainsi Virginie Gorgeon.

À PROPOS DE L’ENQUÊTE
Interrogation de 600 clients habituels des restaurants en France et au Royaume-Uni - terrain réalisé en France du 1er au 17 décembre 2020.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique