the npd group uefa euro 2020 livraison restauration étude
Tendances 1

UEFA Euro 2020, une aubaine à la réouverture des restaurants

9 Juin 2021 - 866 vue(s)
Nombreux sont les restaurateurs à avoir coché sur leur calendrier la date du vendredi 11 juin, jour d’ouverture du championnat d’Europe de football UEFA Euro 2020, reprogrammé en 2021. Alors que la profession espère un bon parcours de la France, qui entrera en lice le 15 juin à 21 h, pour booster les consommations, le cabinet The NPD Group s’est intéressé à l’impact potentiel de la retransmission des matchs sur le marché de la restauration hors-domicile.

Repoussé d’un an pour cause de pandémie, l’UEFA Euro 2020 se déroulera cette année du 11 juin au 11 juillet 2021, avec un calendrier qui s’annonce assez favorable à la restauration. La majorité des matchs sont en effet programmés à 18 heures et 21 heures, voire à 15 heures pour certains, l’occasion idéale donc pour se restaurer et partager plats et apéros en famille ou entre amis. La cabinet d’études The NPD Group, s’est justement intéressé à l’impact que pouvait avoir la retransmission des matchs pour le marché de la restauration hors-domicile. D’autant que ce rendez-vous très attendu de l’Euro coïncide avec le calendrier d’allègement des restrictions sanitaires, qui franchit une nouvelle étape ce mercredi 9 juin. "Nous nous attendons évidemment à une croissance des visites dans les cafés, les bars et les pubs qui se préparent activement à l’événement après plusieurs mois de fermeture. L’Euro est un moment de socialisation fort et il arrive à point nommé après une année de restrictions sociales", analyse ainsi Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice de The NPD Group.

L’Euro, une configuration favorable pour le hors-domicile

En 2021 plus que jamais, l’Euro va être au cœur d’un enjeu commercial puisque la retransmission des matchs en soirée (21 heures) pourrait déborder sur l’heure du couvre-feu (23 heures jusqu’au 30 juin, soit l’intégralité des phases de poules et des 8e de finale). Le cabinet  s'attend donc à une configuration gagnante pour les cafés et les bars qui bénéficieront de la retransmission des matchs en journée, les brasseries pouvant, quant à elles, se positionner dès 18 heures avec des formules apéro spécial Euro (planches de charcuterie et fromage), potentiellement suivies par un dîner sur place.

« Pour les acteurs de la restauration hors domicile, c’est le moment de proposer des offres de repas adaptées aux groupes, comme les petits snacks et la finger food à partager entre amis. La créativité des établissements sera leur ticket gagnant, le but étant d’attirer les supporters et de les retenir tout au long de la journée grâce aux animations, happy hours », ajoute Maria Bertoch, NPD Group.

À partir de la levée des restrictions (prévue le 30 juin), en espérant que l’équipe de France soit toujours en lice, l’engouement social pour les lieux conviviaux aura un impact déterminant sur la fréquentation des établissements en soirée. Lors de l’Euro de juin 2016, les pubs, les bars et même certaines brasseries avaient largement profité de l’enthousiasme des supporters qui avaient suivi le parcours des Bleus jusqu’à la finale. La consommation du soir (part du total des visites effectuées le soir) avait bondi de 5 points en juin 2016, passant de 20 à 25 % dans les brasseries. Dans les cafés, les bars et les pubs, on avait enregistré une affluence des consommateurs jeunes (les 18-35 ans principalement), qui avaient compté pour 25 % des visites, contre 18 % habituellement.

Les soirées foot, une opportunité aussi pour la livraison

Avec la retransmission à 21 heures de certains matchs (à commencer par le France-Allemagne du 15 juin), les experts The NPD Group estiment que de nombreux amateurs de football devraient jouer la carte de la sérénité en assistant aux matchs depuis leur canapé, sans risquer d’avoir à quitter l’établissement avant le coup de sifflet final. Une aubaine pour la livraison qui, depuis le début de la crise liée au Covid-19, s’est pleinement installée dans les habitudes de consommation des Français. En 2020, les commandes livrées ont ainsi grimpé de 26 % en restauration commerciale et leur part de marché a doublé en visites (passant de 3 % en 2019 à 6 % en 2020, et même à 9 % entre janvier et avril 2021, période de fermeture des établissements). L’offre s’est ainsi diversifiée grâce, notamment, à la montée en puissance de la restauration rapide sur le circuit, dont la part de marché est passée de 76 % des commandes en 2019 à 90 % de janvier à avril 2021. Et si la pizza livrée, pourtant très associée aux soirées foot, représentait une commande livrée sur quatre en 2019, elle ne compte plus que pour une commande sur six aujourd'hui (de janvier à avril 2021). Un recul bénéfique pour le burger qui connaît une progression inverse : une commande sur trois comporte un burger en livraison depuis début 2021, contre une sur cinq en 2019. La progression des spécialités étrangères en livraison (+ 88 % en 2020 par rapport à 2019) est quant à elle portée par les cuisines, chinoise, japonaise et indienne, le snacking tex-mex ou encore les poke bowls hawaïens.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique