i-lunch
Tendances 0

i-lunch déploie le nutriscore sur ses 600 recettes

21 Septembre 2021 - 1050 vue(s)
La société i-lunch, déjà présente dans une centaine d’entreprises clientes en propre ou via son partenariat avec le groupe Elior, ouvre une dizaine de nouvelles cantines sur le mois de septembre. Pour accompagner ce développement, la startup va appliquer le nutri-score pour l’ensemble de ses recettes et renforcer ses engagements pour lutter contre le gaspillage alimentaire en rachetant les invendus.

Fondée en 2017 par Victoria Benhaim, la société spécialisée dans les solutions de restauration pour entreprises i-lunch surfe sur une belle dynamique en cette rentrée 2021. Alors que l’univers de la restauration collective est confronté à une remise en cause de ses modèles traditionnels avec le développement du télétravail, la startup vient d’annoncer l’ouverture d’une dizaine de nouvelles cantines. De la solution de click & collect à la cafétéria 2.0 en passant par le frigo connecté, la flexibilité et l'accessibilité des offres d’i-lunch ont, en effet, séduit de nouveaux clients comme Adecco ou Jennyfer. Ainsi i-Lunch est-elle en mesure de leur proposer des solutions intégrées pour offrir une vingtaine de plats maison chaque semaine, au travers de 3 types de solutions : les cantines sur site (Food Corners, Frigo Connecté, Cafétérias…), le Room service avec des livraisons récurrentes ou ponctuelles, ou encore une cantine pour télétravailleurs baptisée Télé Restau pour proposer une solution de restauration de qualité à domicile avec encaissement par titre restaurant par exemple pour bénéficier de la subvention employeur.

Objectif de 90 % de produits notés A ou B en 2022

Par ailleurs, i-lunch entend renforcer ses engagements pour coller au plus près des attentes renforcées des convives depuis la crise. Selon une récente étude Yougov, 74 % des salariés veulent consommer du frais ou du fait-maison et 68 % des salariés veulent des produits locaux et de saison. Pour répondre à ces besoins de manger plus sainement, i-lunch vient de mettre en place le nutri-score pour ses 600 recettes. Alors que 80 % de ses plats sont déjà notés A ou B, elle souhaite en proposer 90 % d’ici fin 2022. La FoodTech vient également de signer un partenariat avec une entreprise qui propose des produits "hors-normes" sourcés au niveau national avec une grande gamme de produits Bio, qui participent au non gaspillage alimentaire. « Aujourd’hui, il est primordial d’offrir un service de restauration d’entreprise en phase avec les nouvelles attentes des collaborateurs. Alors qu’une partie d’entre eux s’est habituée à cuisiner et à pouvoir contrôler l'origine de leurs produits, nous souhaitons leur offrir une prestation tout aussi qualitative en étant totalement transparent », souligne ainsi Victoria Benhaim. Au-delà de ses services qui répondent aux nouveaux enjeux de l’entreprise, i-lunch entend également valoriser les circuits courts et les produits locaux issus de l’agriculture raisonnée, grâce à son système de consigne qui a déjà permis d’épargner 1 tonne de plastiques jetables en 2020. Ce chiffre pourrait être multiplié par 10 cette année en supprimant intégralement les emballages à usage unique. Enfin, pour lutter contre le gaspillage alimentaire, i-lunch a pour ambition de sauver plus de 60 000 repas en 2021 grâce à son algorithme prévisionnel de vente et la mise en place de précommandes pour éviter la surproduction. Elle mène aussi des opérations de sauvetage des invendus en partenariat avec TooGoodToGo et d’autres associations.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique