Pitaya GK Invest
Tendances 16

GK Invest s'enflamme sur tous les fronts avec Pitaya et lance les marques Anjha et Poké Thaï

4 Octobre 2021 - 4301 vue(s)
Le leader français de street food thaï n’en finit pas d’accélérer. Tout en poursuivant tambours battants son maillage des territoires, il multiplie ses prises de positions et projets hors frontières avec notamment l’ouverture du marché britannique avec son 1er restaurant à Londres. Tout en misant sur son format kiosque et ses produits d’épicerie en GMS, GK Invest, s'appuie sur son expertise de la franchise pour lancer les nouvelles marques Anjha et Poké Thaï.

Créée en 2010 par Kadir Guclu à Bordeaux, et lancée en franchise en 2015 quand le réseau comptait à l’époque 4 unités, Pitaya est passée en 6 ans à… 120 adresses aujourd’hui. Et 144 à la fin de l’année. Un développement fulgurant pour une marque qui revendique une cuisine de rue au wok, assemblée aux yeux des clients dans un cadre inspiré des rues de Bangkok. « Une hypercroissance qui a été rendue possible par une refonte du concept et une consolidation des équipes support qui nous permettent aujourd’hui d’absorber tous nos développements et nos projets», explique Olivier Gérardin, Directeur général mais aussi l’un des artisans de la croissance du groupe qui devrait finir l’année à 108 M€ de CA contre 53,5 M€ en 2020.

Olivier Gérardet

"Nous comptons nous appuyer sur l'expertise du groupe en France pour déployer rapidement Ajha et Poké Thaï".

Si le terrain de jeu principal de la chaîne reste encore la France en multiformat (depuis les restaurants jusqu'aux kiosques en GMS ou en travel retail comme celui de Cleunay en Ille-et-Vilaine situé dans un E. Leclerc en passant par le 1er drive prévu pour 2023), Pitaya Développement vise aussi l’international aux côtés du binôme Philippe Lehartel/Marc Montenez. Depuis la signature de la masterfranchise au Bénélux fin 2019 (5 adresses à ce jour) qui prévoit 70 unités en 7 ans, puis celle en Suisse en juin dernier pour 20 restaurants, c’est à Londres que la chaîne vient de poser pavillon il y a quelques semaines où elle prévoit 5 implantations. En ligne de mire aussi l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne ou encore la Pologne où des discussions très avancées devraient aboutir à de nouveaux partenariats.

En décembre, 1er Anjha lyonnais à la Part Dieu et 1ers Poke Thaï à Metz et Tours

Ce savoir-faire « franchise » accumulé sur ces dernières années, et les attentes des partenaires en recherche de diversification de leur portefeuille, a poussé le groupe à explorer d’autres terrains de restauration thématique à potentiel. L’Inde en version fresh food façon street food est l’une des nouvelles pistes sur laquelle le groupe s’engage avec Anjha. "Saine, rapide et conceptuelle, cette cuisine ouvre des perspectives intéressantes encore peu exploitées d'une restauration colorée et épicée », explique Olivier Gérardin. Les deux premiers pilotes sont programmés en décembre prochain, à Lyon Part Dieu et à Clermont-Ferrand aux côtés d’un franchisé Pitaya. Devrait suivre ensuite le centre commercial des 4 Temps (en format food court avec les 2 autres marques). « Nous pensons implanter assez vite cette nouvelle enseigne notamment auprès de nos 110 franchisés qui sont demandeurs », ajoute le directeur général qui vise entre 15 et 20 ouvertures dès l’an prochain. Le déploiement devrait être plus mesuré pour l’autre nouvelle marque Poké Thaï sur un marché plus disputé. Déjà, elle va s’installer à Metz et Tours en décembre, puis aux 4 Temps en début d’année. Elle fera la différence avec son concept architectural original, ses recettes soignées, ses sauces faites maison ou encore ses poissons exotiques qui viendront, nous dit-on, renouveler le genre.

Logo Anjha Poké Thaï

Avec déjà 36 signatures fermes pour 2022 pour Pitaya, Olivier Gérardin mise sur une soixantaine d’ouvertures l’an prochain hors masterfranchise européenne et un doublement du CA. Des développements ambitieux qui visent aussi la ligne de produits à marque d’épicerie déjà disponible sur les plateformes de livraison des agrégateurs (près d’une quarantaine de références depuis les glaces, aux jus en passant par les eaux, bières, condiments…) que l’enseigne compte bien installer au sein même des rayons de la grande distribution. Pour la holding de tête GK Invest, l’horizon est clairement dégagé pour ses 3 enseignes. Au menu, ce sont 450 unités hors GMS et travel retail qui sont attendues dans les quatre ans pour la marque historique lauréate du trophée iref 2020-2021 et entre 100 à 150 pour les deux autres.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

CIMB

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique