Planet Sushi Siben N'Ser
Tendances 20

Sorti de redressement judiciaire, Planet Sushi repart de plus belle

21 Octobre 2021 - 2668 vue(s)
C’est un grand ouf de soulagement pour toutes les équipes de Planet Sushi. Le plan de continuation présenté par le propriétaire (à 100 %) de la chaîne de 47 restaurants, Siben N’Ser, a été accepté par le tribunal de commerce de Nanterre. L’enseigne qui a retrouvé une belle profitabilité et présenté un échéancier de remboursement sur 10 ans de ses dettes, repart de plus belle avec une promesse, a minima, de 22 ouvertures en 3 ans.

L’avenir du 2e réseau français de restaurants d’inspiration japonaise restait suspendu à la décision du tribunal de commerce de Nanterre qui a rendu son verdict le 20 octobre dernier. Alors que la chaîne était en redressement judiciaire depuis le 20 février 2020 et que la liquidation restait une option possible, c’est le plan de continuation présenté par le fondateur de l’enseigne et son équipe qui a été retenu. « Une décision qui a soulagé l’ensemble des équipes et permet à notre enseigne de sortir encore plus forte, de sa mise sous tutelle », explique à snacking.fr, Siben N’Ser. Le bouillonnant entrepreneur détaille comment la marque a profité de ces 20 mois d’observation, pour se restructurer aux côtés des deux administrateurs judiciaires et travailler sur ses fondamentaux pour encore mieux rebondir. Une période pendant laquelle, soit dit en passant, elle a battu tous ses records d’activité avec, à fin juin 2021, une profitabilité de près de 2,7 M€ d’euros et une projection de 4 M€ à fin d’année « sans PGE », ajoute Siben N’Ser qui vise un CA cette année de l'ordre de 71 M€. 

"Notre profitabilité exceptionnelle a porté la décision du tribunal, sans compter que nous n'avons eu aucune casse sociale pendant la période de redressement judiciaire", Siben N'Ser.

Dans sa nouvelle feuille de route, Planet Sushi remboursera, de manière progressive et échelonnée, sur 10 ans, sa dette de 16 M€, aux créanciers concernés.

Un changement de gouvernance

Parmi les grands changements qui vont s’opérer, la société Planet Sushi change de format de gouvernance avec le retrait des commandes, du fondateur de l’entreprise qui devient président du conseil de surveillance au profit de l’actuel directeur général, Gilles Piquet-Pellorce, qui prend la casquette de président du directoire.

Si Siben N’Ser compte bien prendre un peu de recul, il sera, comme il le souligne, -encore actif non seulement pour incarner la marque mais aussi pour dessiner son avenir. Une stratégie qui s’appuiera sur un développement qui redémarre en franchise avec pas moins de 20 instructions de DIP en cours dont 7 qui ont déjà signé et qui verront le jour dans les prochains mois à Montpellier, Alès, Lille (3e), Lyon (3e) ou encore Marseille 2e. Si la chaîne a prévu dans son plan de route, près de 22 ouvertures sur les 3 prochaines années, les choses pourraient aller beaucoup plus vite (comme notamment le remboursement de sa dette), à la faveur de l’accueil de partenaires financiers au capital dès l’an prochain.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique