The Original Food Court
Tendances 17

SmartKitchen devient OFC et se mue en food court digital multicanal pour commandes multimarque

26 Octobre 2021 - 3399 vue(s)
Avec déjà 4 cuisines opérant chacune un catalogue d’une douzaine de marques de restaurateurs en livraison, SmartKitchen passe à l’étape suivante. Rebaptisée The Original Food Court et reposant sur un modèle hybride « retail & delivery » avec click & collect et VAE, elle lance son propre site internet façon food court digital. Un 5e site ouvre le 6 novembre à Paris 12e et une dizaine sont programmés d’ici à fin 2022.

Après avoir levé 10 M€ en avril dernier et se plaçant à contre-courant des « dark kitchens » et autres marques virtuelles en opérant des cartes de restaurants existants, le trio, Adrien de Schompré, Gwénaël Robert et Grégory Nadjar, avance un peu plus ses pions dans le jeu des cuisines « digitales ». S’ils avaient annoncé, au Congrès du Snacking travailler sur la phase 2 de leur déploiement, on en sait maintenant davantage sur leurs nouvelles ambitions puisqu’ils lèvent aujourd’hui le voile sur leur nouveau projet : The Original Food Court. Si jusqu’alors Smarkitchen s’appuyait sur la popularité de ses premières marques partenaires distribuées via les principales plateformes (notamment Matsuri, Bambou Kitchen, PNY, WAJ Californian Food, Frenchie To go du chef étoilé Grégory Marchand, Grazie), le master franchisé digital en a, non seulement, intégré 8 nouvelles (Yoom , ABC, Fya, Pizz’aria, Fabbrica, Ototo by Onii San, Clasico Argentino ) mais elle les a aussi rassemblées au sein d’un food court digital multicanal baptisé The Original Food Court. L’idée est de créer un lieu hybride qui combine le retail et la livraison avec, ce qui est nouveau, la possibilité outre les plateformes Deliveroo, Uber Eats, Just Eat, Eatic ou encore des acteurs locaux, de commander (via le site www.originalfoodcourt.com) et livrer-- (via Stuart) en une seule fois plusieurs cuisines, tout comme venir les récupérer sur place en click & collect. 

OFC

Un design moderne et un CA boosté de plus de 30 %

C’est au studio international d’architecture Crosby Studios que l’équipe d’OFC a confié le projet « déco », histoire d’inscrire chaque food court contemporain, au cœur des villes et aux confins du design arty et de l’urbanisme. La signature « couleur » de chacun des sites, associée au design en inox brossé, symbolise chaque ville d’implantation. Du bleu 2174C pour l’Ile-de-France, le bleu clair 299C, symbolique pour l’OFC de Marseille, le rose 3582C pour la ville de Toulouse… Dans ce nouveau volet de leur aventure, les 3 entrepreneurs ont misé sur un concept identitaire fort et fédérateur via des food-courts, un site marchand et bientôt une application dédiée.

Fort de cette nouvelle plateforme et d’un portefeuille renforcé de marques, 13 au total pour l'instant, Adrien, Gwénaël et Grégory comptent bien accélérer et booster leur CA d’une moyenne de 2,5 M€ par site à 3, voire 4 M€. Avec deux nouvelles implantations en octobre à Paris 12e et en décembre à Nancy, le trio qui misait sur 14 cuisines en 2021, en comptera 6 en fin d'année. 9 nouvelles adresses sont dans les tuyaux en 2022 à Lyon, Bordeaux, Nice, Marseille, puis Grenoble, Nantes, Annecy, Montpellier et Aix-en-Provence.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique