Point B
Communauté

Point B, ouvre son 48e restaurant à Saint Maximin et vise les 40 supplémentaires en 2022

3 Mars 2022 - 12837 vue(s)
La montée en puissance de la chaîne de burger à la mascotte de panda ne se dément pas depuis sa création en 2017. Avec sa 48e adresse qui vient d’ouvrir en franchise dans l’Oise, le réseau aujourd’hui piloté par 5 associés poursuit sur sa lancée. Il inaugurera aussi l’été prochain son 2e établissement hors frontières en Belgique.

D’aucuns prédisaient la saturation du segment burger ? Rien n’y fait et les réseaux qui en ont fait leur spécialité, prospèrent toujours. A l’image de la chaîne Point B, lancée en 2017, par 3 amis de Drancy, rejoints par deux autres associés et qui vient d’ouvrir son 48e restaurants, dans la commune de Saint Maximin, à côté de Creil. Si l’établissement de 350 m² et 100 places assises n’a plus rien à voir avec le kiosque des débuts de Drancy qui proposait uniquement de l’emporté, il en a gardé l’ADN : de la générosité surtout, et une offre d’une vingtaine burgers calqués sur les grands classiques du genre le B-Big, le B-DCheesy, le B-Géant, le B-Chick’n, le B-fish…  Mais, là où Point B a marqué sa différence et installé sa singularité, c’est sur son offre menu « B »  flanquée de 2 burgers, frites et boisson 33 cl. Il y en a 13 et ils pèsent près de 80 % du CA réalisé par Point B, confirme Mohamed Bouarfa, directeur général associé en charge des opérations et du développement.  Aussi, à partir de 8,2 € et jusqu’à 12,60 €, le client dispose d’une offre duo, depuis le simple menu B1 avec ses deux B-Cheesy à 8,2 € en passant par le B8 avec ses 2 B-Big double viande à 11,60 € jusqu’au B-270 et B-Cheesy  à 12,60 €.

Une croissance rapide mais construite

Alors que Point B comptait déjà à fin 2020, pas moins de 18 unités (dont 9 en propre) après avoir lancé la franchise cette année-là, ce sont près de 43 restaurants qui composaient le réseau fin 2021 pour un volume d’affaires sous enseigne de près de 30 M€. Pour aller vite, les fondateurs qui restent aux commandes et à des postes opérationnels, n’ont pas hésité à s’entourer et à s’associer tout en musclant le back office. « Notre stratégie de déploiement repose sur un process très normé de formation qui coiffe toutes les fonctions importantes de la restauration depuis les process HACCP, à la sécurité en passant par un volet RH/social pointu », détaille le directeur général associé qui s’appuie sur une expérience personnelle riche dans des réseaux à forte croissance comme McDonald’s ou O’Tacos notamment. « L’idée n’est pas d’aller vite mais d’aller bien et de maîtriser cette croissance rapide», explique Mohamed Bouarfa.

Rien n’est jamais gagné, c’est quand on se croit bon qu’on devient mauvais, Mohamed Bouarfa

Mohamed Bouarfi

Vers une V2 reliftée et un 1er drive hybride

Tout en grandissant vite, Point B qui n’a pas encore atteint sa maturité, ne manque pas d’ajuster sa copie. Les dernières cuisines sont plus grandes dans ses nouveaux restaurants qui comptent tous dorénavant des bornes de commandes, et se déploient maintenant sur des surfaces de 200 à 400 m² pour des volumes d’activité de plus du million d’euros en moyenne. Le mois prochain, la chaîne ouvrira à Sochaux-Montbéliard, un premier restaurant pilote hybride, proche d’un drive. Un ballon d’essai avant un modèle plus complet et abouti qui verra le jour au 2e semestre. Mais 2022, où près d’une quarantaine de projets sont dans les tuyaux, c’est aussi un année étape où la chaîne développera un peu plus son offre (vers les salades notamment) mais aussi son spectre de clientèle tout comme sa communication en marketing national. Si Point B  s’est fait un nom et une notoriété sur les réseaux notamment et aux côtés d’influenceurs, la chaîne compte bien appuyer davantage sur une com’ plus large pour parler à ses clients et ses futurs partenaires.  Les campagnes TV cibles autour des matchs du PSG ou encore la gigantesque bâche de 650 m² déployée en fin d’année dernière, sur le périphérique, ne sont que des premières étapes pour une chaîne qui a depuis longtemps déjà dépassé, le simple positionnement d’alternative de burger halal, pour viser beaucoup plus large et beaucoup plus haut. 

Tags : Point B
Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique