Equipement, Techno & Service 1

Informatique. Le snacking passe au multicanal !

18 Avril 2016 - 1604 vue(s)
Les outils de communication – Internet, Smartphones, tablettes, etc. – sont désormais légions et multiplient par là même, canaux de distribution et opportunités pour le point de vente. En aval, de nouvelles fonctionnalités favorisent la mobilité des paiements et la fidélisation de la clientèle.

Page 1 : Vers un snacking 3.0

Apparues il y a maintenant plusieurs décennies, les ERP(1) continuent à constituer le pivot central du système informatique des points de vente. C’est plus particulièrement le cas en restauration où – multicanalité oblige – logiciels et progiciels ouvrent vers toujours plus de souplesse et d’adaptabilité, notamment en termes de paiement. Chez Codinfo par exemple, la solution LivePOS – proposée en mode Saas(2) – permet non seulement de gérer son point de vente (gestion, stocks, etc.), mais également et surtout de transformer en quelques minutes son Smartphone ou sa tablette en terminal point de vente (TPV). Le tout sans installation préalable et sans coût de licence. Bref, les nouvelles solutions proposées par les éditeurs permettent de transformer les ERP d’autrefois en véritable couteau suisse et de greffer au logiciel de gestion de toutes nouvelles fonctionnalités concernant le paiement mais également les commandes. Le tout nouveau logiciel Kezia 2 de JDC permet ainsi au restaurateur de recevoir ses commandes directement sur son logiciel et donc de n’avoir qu’un seul outil à gérer. « Pour cette nouvelle fonctionnalité, nous avons conclu un partenariat avec la société LivePepper, spécialisée dans les sites de commandes en ligne pour la restauration rapide », précise ainsi Michaël Rabut, chef de projet développement commercial. Malin…

Vers un snacking 3.0 ?

Le m-commerce n’est donc plus seulement une tendance, mais bel et bien une réalité. Il est d’autant plus réel qu’il simplifie souvent l’acte d’achat pour le client tout en permettant aux restaurateurs de réaliser des ventes additionnelles. Pour mémoire rappelons que le m-commerce, à contrario du e-commerce reposant sur un seul et unique media (Internet), utilise à la fois Internet et applications Smartphones sur plusieurs terminaux mobiles (ordinateurs portables, Smartphones, tablettes, etc.), le tout ouvrant sur autant de nouveaux canaux de distribution que de nouvelles opportunités. Ainsi selon les derniers chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), 6 millions de Français ont déjà acheté à partir de leur mobile. Mieux, le m-commerce générerait déjà un chiffre d’affaires de quelques 4 milliards d’euros… Bref, l’heure est plus que jamais à la mobilité, voire à la multicanalité. Attention donc à ne pas rater le train du snacking 3.0. et à se doter des bons outils… À toutes les enseignes et points de vente souhaitant franchir le pas, Pointex propose des logiciels d’encaissement et de gestion multi-sites, voire multicanal, afin de répondre aux exigences d’un marché toujours plus connecté. Pointex e-commerce se présente ainsi comme un module de site web personnalisable, intégré aux systèmes d’encaissement et de gestion Pointex. De la gestion des ventes à emporter à la livraison en quelques clics, sur un ou plusieurs sites, il s’accompagne d’outils de gestion fichiers clients, pour une communication mail ou SMS ciblée. Oxatis propose aussi des packs intégrant les fonctionnalités les plus pratiques, à commencer par la connexion entre le site de vente en ligne et le logiciel de gestion de l’établissement, voire de son ERP. « Systèmes de paiement variés, navigation à facettes, programmes de fidélité, avis consommateurs vérifiés, intégration complète en temps réel avec les plus grands éditeurs de gestion, fonctionnalités mobile, boutique Facebook, places de marché et référencement naturel optimisé, font d’Oxatis la solution e-commerce parmi les plus complètes du marché », commente ainsi Laurent Bizot, directeur expérience client chez Oxatis.

 

Page suivante
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
La consultation illimitée de ces publications est réservée à nos abonnés France Snacking, formule Classique ou 100 % Digital. ou pour souscrire un abonnement.