Tendances 0

L'oeuf, un potentiel sous-utilisé en snacking

14 Novembre 2016 - 535 vue(s)
L’œuf n’est pas un produit récent. Précédent les oiseaux (à moins que ce ne soit le contraire !), il était sur terre bien avant l’homme. Si les hommes préhistoriques en consommaient lorsqu’ils le pouvaient, la période de l’œuf comme aliment régulier démarre véritablement il y a plus de 5 000 ans, lorsque les hommes se lancent dans la domestication des volailles. Depuis, l’œuf a fait du chemin sur nos tables et a su prouver la multiplicité de ses usages en cuisine et en pâtisserie. Son patrimoine culinaire est large et fait bonne figure aussi bien au bistro, qu’au gastro. Pourtant ces dernières décennies, les chefs l’avaient un peu boudé. Pas assez chic, trop domestique sans doute. Le retour à une cuisine privilégiant des ingrédients simples et bon marché a remis ce grand classique sur le devant des cartes.  

Page 1 : Son potentiel

Son potentiel Partout dans le monde on mange des œufs. Un usage universel qui s’explique d’abord par sa grande qualité nutritionnelle. Il est la référence en matière de protéines et apporte, aussi, antioxydants et vitamines. L’œuf est un ingrédient parfait. Facile à obtenir et à conserver, même si pour des raisons...

Contenu réservé aux abonnés

Consulter l'intégralité de cette article grace à votre abonnement payant Print + Digital ou 100 % Digital

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
La consultation illimitée de ces publications est réservée à nos abonnés France Snacking, formule Classique ou 100 % Digital. ou pour souscrire un abonnement.