Tendances 0

Le financier, gâteau nomade par excellence

19 Avril 2016 - 996 vue(s)
Voilà un petit gâteau tout doré, à base d’amande et de beurre noisette, qui dès le XIXe siècle réjouissait les gourmands. Issu d’une vieille recette médiévale, il connut une deuxième jeunesse, quand un pâtissier situé à côté de la bourse, le nomma « financier » et lui donna une forme de lingot. Rapide à faire, il se décline volontiers par des ajouts de thé vert, de zestes d’agrumes ou de fleur d’oranger, des inclusions de framboises, de pépites de chocolat ou de caramel au beurre salé…

Page 1 : Son potentiel

Son potentiel

Quelle belle idée ! Un petit lingot de bonheur. Une petite bouchée de plaisir, à la texture moelleuse, à l’identité bien française et à l’appellation magique… Et si le financier était vraiment de l’or ? Et si la pâtisserie française, tellement observée de par le monde, proposait là son nouveau macaron… Une recette traditionnelle avec une histoire, une déclinaison aisée, un nom qui induit la richesse (au moins gustative !) et peut se manger d’une main, en marchant, sans risque de se tacher…


À mon avis

Quand on sait l’intérêt de la planète pour nos élégantes recettes sucrées, l’envie généralisée de signes extérieurs de richesse et la capacité de ce petit « gâteau de voyage » à être apprécié par tous les palais… Il y a là un gros potentiel de tendance, en France et dans le monde ! Une bonne raison de le mettre à l’honneur, avant qu’il nous arrive d’une pâtisserie branchée de Wall Street ou de Shanghai.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
La consultation illimitée de ces publications est réservée à nos abonnés France Snacking, formule Classique ou 100 % Digital. ou pour souscrire un abonnement.