Communauté 0

Restauration rapide en Europe et en France 2017

26 Avril 2017 - 1979 vue(s)
Malgré un climat anxiogène qui règne depuis 2015, une économie européenne au ralenti et un taux de chômage global qui redescend à peine, la restauration rapide résiste et se renforce même dans la plupart des pays des BIG 5 (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Italie). D’autant que l’INSEE annonçait en fin d’année une série de bonnes nouvelles pour la zone euro avec une croissance qui restait solide fin 2016 (+ 0,4 % après + 0,3 %), soutenue par la reprise des exportations et l’accélération de la consommation privée. L’activité a retrouvé de la vigueur en Allemagne (+ 0,4 % contre + 0,1 % l’année précédente), comme en France (+ 0,4 % après + 0,2 %). Elle est restée très soutenue en Espagne (+ 0,7 %) alors qu’elle a marqué une pause en Italie (+ 0,2 % contre + 0,3 % en 2015). Des signaux plutôt positifs pour les mois qui viennent. Avec 27 Mds de visites annuelles dans les cinq pays d’Europe cumulés, la restauration rapide gagne en fréquentation avec une progression de 1,1 % en visites vs 2015 confirmant une consolidation de la sortie de crise. En 2015 la hausse des visites ne dépassait guère 0,8 % avec une France en recul. Mêmes signaux rassurants côté dépenses avec un gain de 2,6 % cette année pour la restauration rapide des BIG 5 avec un total de 105 Md€ (CA), soit + 0,4 point comparé à 2015. Des résultats soutenus par les bons résultats en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Espagne… Découvrez notre dossier Europe, notre enquête spéciale France, notre tableau des 50 majors de la restauration rapide en France et les 9 podiums 2016 du snacking !

Page 1 : Europe, la Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne Un marché face aux incertitudes du Brexit Le Brexit va certainement changer la donne du marché de la restauration rapide en Angleterre. Plusieurs challenges dépendront des conditions de sortie de l’Union Européenne. Ils ne sont pas les mêmes selon qu’il s’agisse des opérateurs ou des industriels anglais. Du côté des...

Contenu réservé aux abonnés

Consulter l'intégralité de cette article grace à votre abonnement payant Print + Digital ou 100% Digital

Page suivante
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !