Communauté 44

Les Boissons Chaudes abreuvent tous les circuits !

17 Octobre 2017 - 11840 vue(s)

Page 5 : GMS proxi mise sur le café

Le café envahit les espaces communs de la grande distribution. Et la plupart des enseignes a senti la manne que représente une offre bien conçue qui touche tous les publics.

La GMS de proximité joue la carte du café avec un bonheur partagé autant par les consommateurs que les opérateurs. On ne parle pas ici des rayonnages remplis de références bien connues, mais de ces espaces et mètres carrés investis par des offres cafés de plus en plus évoluées. « Nos enseignes sont aussi les lieux de vie d’un quartier où nous avons remarqué que les visiteurs expriment des besoins de consommation alliés à une envie de plaisir », pointe Anthony Charon, chef des nouveaux projets Carrefour. La réalité des modes de vie a poussé à la réflexion. « Notamment en développant des offres snacking qui savent désormais répondre à une problématique typiquement urbaine, telle que développée par l’enseigne Franprix », témoigne de son côté Stéphanie Abadie, responsable Relation Presse du groupe Casino. Traduction, des services complets sont désormais disponibles et modifient l’expérience vécue par l’utilisateur de la GMS de proximité. « Par exemple, la mise en place de jus d’orange pressé dans les Franprix Mandarine a été un déclencheur, puisque l’on retrouve ce service partout » indique Stéphanie Abadie. L’idée fait son chemin en ouvrant vers d’autres univers. Le café fait ainsi partie de l’éventail proposé par les enseignes au même titre que la boulangerie-pâtisserie ou la boucherie.

Du café partout où c’est possible

Une fois le besoin identifié, comment y répondre ? « C’est ce que Columbus Café a réalisé en apportant sa solution aux besoins de la clientèle Intermarché » indique pour sa part Nicolas Riché, le directeur général de la chaîne de coffee shop. Sans révolutionner les modes de consommation, « nous les faisons évoluer en proposant la même offre que dans nos salons de café » appuie-t-il. Faire ses courses et s’offrir une pause gourmande, avec un espresso, un cappuccino, un chocolat et une pâtisserie est désormais possible. « C’est une démarche que nous soutenons : faire en sorte que Starbucks soit partout où, finalement, le consommateur veut nous trouver » milite Olivier de Mendez (directeur général Starbucks France).

Pour les enseignes de la GMS, le pari est gagnant. Même si la mise de départ qui consiste à évaluer la viabilité des projets qu’il faut considérer au cas par cas, l’investissement (coin coffee shop ou simple espace libre-service) et le choix de l’offre peut être importante, le retour est intéressant. « Nous sommes en phase avec des tendances de consommation -y compris à emporter- que nous faisons coïncider avec des modèles rentables » témoigne Anthony Charon, Carrefour. Depuis une demi décennie, la GMS fait corps pour apporter ses solutions. Sans jamais rien uniformiser. Tout est fonction de la typologie de clients, de la personnalité du responsable de la grande surface et du partenaire qui propose son offre et bien entendu, du modèle économique retenu.

Page précédente Page suivante
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !