Fournisseurs 46

Ma check-list pour passer au digital en restauration

2 DĂ©cembre 2017 - 8723 vue(s)
Digital et snacking font bon mĂ©nage : rapide Ă  commander et rapide Ă  consommer, le produit nomade est compatible avec la mobilitĂ©. L’occasion est venue pour les restaurateurs de digitaliser leurs services afin de garantir une expĂ©rience dĂ©cuplĂ©e Ă  leurs clients et faciliter leur quotidien. Comment s’y prendre et par oĂč commencer ? Voici notre check-list (non exhaustive) en 8 points, pour s’y mettre maintenant !

Page 1 : Équipez-vous d’une caisse enregistreuse normalisĂ©e

Ce n’est pas par hasard que la caisse se trouve en tête de liste. Il s’agit, en restauration, de la colonne vertébrale de votre projet d’entreprise qui implique le plus d’interactions de la part de vos équipes et de vous-mêmes tous services confondus. La foodtech a révolutionné la gestion de la caisse en restauration désormais disponible sur Ipad rendant plus souple son utilisation grâce à la prise de commande sur portable, en limitant le temps d’attente du client et les erreurs de manipulations du personnel en direct avec lui. Si la caisse a toujours permis de centraliser le chiffre d’affaires d’un établissement, elle est aujourd’hui un instrument de pilotage qui permet de suivre à l’instant T ses objectifs de gestion sans attendre le compte de résultat émis à partir des écritures de votre comptable et de gagner un temps précieux pour réagir et ajuster votre management en conséquence.

Avec l’entrée en vigueur la loi de finances en janvier 2018, les restaurateurs n’auront plus le choix d’opter pour un système de caisse normalisée et de sauter le pas du digital afin de mieux performer et en profiter pour l’interfacer avec d’autres fonctionnalités digitales : commande en ligne, gestion du personnel, recrutement, programme de fidélité, réservation en ligne...

A lire sur snacking.fr :

Quelles seront les tendances digitales de la FoodTech en 2018 issues du Salon Food Hotel Tech ?

 

Page suivante
Pascal Perriot Web Manager Suivez Pascal Perriot sur @perriot_pascal
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !