Management & Franchise 2

T.O.R, 7 GRANDS DEFIS POUR DEMAIN

11 Décembre 2017 - 3344 vue(s)

Page 10 : L'expert : 3 questions à ?

3 QUESTIONS A

Gérard Calvet, Président de l’Association des Traiteurs de France

Comment avez-vous ressenti l’activité 2016-2017 ?

La convention des Traiteurs de France, qui s’est tenue en novembre pour le l20e anniversaire de l’association, a confirmé des signaux très positifs et une croissance quasi généralisée chez ses membres. Après un frémissement, la reprise est réelle même si nous manquons tous de visibilité face à des clients qui se décident de plus en plus tard. La préservation des marges reste un combat quotidien.

Quels sont les leviers à votre disposition ?

La diversification des activités d’abord. Beaucoup de mes confrères font aujourd’hui du plateau-repas, ont leurs propres restaurants, leurs boutiques. L’activité B to C prend de l’ampleur face à une activité B to B parfois incertaine. Et l’innovation ensuite ! C’est à nous d’anticiper les changements de comportement de consommation. Le cocktail 24 pièces, c’est fini ou presque. Le client, beaucoup plus ouvert, attend de l’authentique, de l’humain et surtout de la convivialité ! Au sein de l’association, cela passe notamment par des rencontres avec les chefs ou encore une veille sur les nouveaux concepts de restauration comme nous l’avons fait à Paris le mois dernier.

Quels sont les sujets jugés prioritaires pour 2018 ?

Ils sont nombreux. Mais le passage de l’ensemble des membres à la norme ISO 20121 en est un primordial. L’accent est mis sur le sourcing responsable dans une optique locavore mais aussi sur la réduction de l’empreinte environnementale de l’ensemble de nos activités. Les synergies entre membres seront développées avec l’embauche d’un commercial basé à Paris pour de l’événementiel tournant (type Roadshow) comme nous l’avons fait pour Loxam avec un menu unique signé Michel Roth relayé dans 40 villes en France. Notre nouvelle plateforme web et de réseaux sociaux va aussi dans ce sens car, face à une nouvelle concurrence de start-ups qui innovent, nous avons les atouts pour résister et trouver de nouveaux débouchés.

Page précédente
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !