Sur un air de fast casual chinois

HUABU

Après avoir tracé le sillon de la tendance food-truck avec le Camion qui Fume, Kristin Frederick a relevé le défi d’en faire autant avec la cuisine chinoise à Paris. Associée à Arnaud Hadida elle vient d’ouvrir Huabu, sa street cantine asiate au 67 rue du Faubourg Poissonnière.

Tout savoir sur ce concept
Reportage en image
les photos
Marketing & management
décryptage
Reportage en images

Toutes les preuves en images du concept, de la cuisine à l'espace préparations, mais aussi, les produits emblématiques de l'enseigne. Vous ne ratez rien de l'innovation.

Marketing et management

Décryptage du concept sous une vision marketing : Plats signatures, les offres, le parti-pris ambiance, le parti-pris service, le monitoring client et les réseaux sociaux utilisés.

L'HISTOIRE

« La cuisine chinoise doit sortir de l’image du traiteur chinois banalisée, réductrice et synonyme de qualité aléatoire pour se révéler telle qu’elle est vraiment, très riche », explique Kristin Frederick, la plus parisienne des Californiennes. Élevée par un beau-père chinois...

Contenu réservé aux abonnés

Consulter l'intégralité de cette article grace à votre abonnement payant Print + Digital ou 100% Digital

L'OFFRE ET LA CARTE

Contrairement à des chaînes internationales thématisées « Chinesefood » de type « Panda Express » aux US, Huabu a opté pour la transparence et la proximité, un esprit cantine qu’on ressent bien en entrant dans un décor de bois brut. Les produits frais du...

Contenu réservé aux abonnés

Consulter l'intégralité de cette article grace à votre abonnement payant Print + Digital ou 100% Digital

EN CHIFFRES

150 k€ d’investissement 80 m² de TM 32 places assises 12 € de TM 6 salariés 700 k€ de CA prévisionnel    ...

Contenu réservé aux abonnés

Consulter l'intégralité de cette article grace à votre abonnement payant Print + Digital ou 100% Digital

A NOTRE AVIS

On a aimé

  • La cuisine spectacle avec les wok en activité
  • Le bœuf gai lan aux brocolis chinois ou encore le bao
  • L’esprit cantine asiate
  • La carte courte mais variée
  • Le bar à thé avec une dizaine de références

On a moins aimé

  • La rupture sur de nombreux produits malgré une carte courte (succès de démarrage dirons-nous)
  • Une hotte cuisine sans doute mal réglée avec une ambiance un peu « piquante »

Découvrir d'autres concepts

CREP'EAT

CREP'EAT

Un an après leur pilote situé dans le Carrefour de la zone commerciale « Espace Anjou » près d’Angers, Tristan Poussard et Axel le Pomellec remettent le...

GALLIKA

GALLIKA

 

Installés depuis quelques mois dans la très « food » rue de  Godot de Mauroy, à 2 pas de la place de la Madeleine à Paris,...

BAGELSTEIN

BAGELSTEIN

Avec trois restaurants ouverts en à peine un an sur des formats différents et un quatrième prévu au printemps 2012, l'enseigne strabourgeoise Bagelstien a fait...