Le jambon-beurre pris en sandwich
0

Le jambon-beurre pris en sandwich

27 Janvier 2014 - 1174 vue(s)

Baisse de la qualité et hausse de prix d’un côté, concurrence de produits alternatifs, de l’autre, le jambon beurre est attaqué de toutes parts, apprend-t-on du tout dernier indice « Jambon-Beurre », publié par GiraConseil pour le salon Sandwich & Snack Show qui se tient les 5 et 6 février prochains à la Porte de Versailles à Paris.

A 58% de part de marché, il perd 5 points en 2 ans même s’il conserve sa suprématie puisqu’il s’est tout de même vendu en 2013 près de 1,243 md d’unités pour un prix moyen de 2,71€ sur un total de 2,14 md de sandwichs écoulés l’an dernier tous circuits confondus (+1,85% pour un prix moyen de 3,39€ et un CA de 7,27 md€). La cause de cette baisse relative de régime : "un prix moyen devenu trop cher pour un produit d’appel et une qualité par toujours au rendez-vous", explique Bernard Boutboul, dirigeant et fondateur du Cabinet spécialisé qui rappelle qu’en quelques années, on est passé de 2 produits fast-food à 35 produits conceptualisés aujourd’hui en restauration rapide.

Le jambon-beurre s’est renchéri sur l’ensemble des circuits sauf dans les boulangeries indépendantes et les stations essence. Si son prix le moins cher est constaté dans les GMS à 2,02€ contre 2,21€ en moyenne dans les supérettes pour autant, c’est dans ces circuits que l’augmentation est la plus marquée à +4,6% et 5,8% depuis l’an dernier. Le circuit où il est le plus cher c’est celui des Cafés-Bars-Brasseries et ce, à Paris (3,17) alors qu’il est le moins cher à Douai à 2,22€. Si les boulangers ont baissé leur prix cette année (-2,9%) à 2,90€, ils restent parmi ceux dont les tarifs ont le plus flambé avec une croissance de 7,7% en 5 ans. La progression est de 7,8% pour le prix du jambon-beurre en GMS. 

Le Congrès du Snacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique