Bridor inaugure sa 2ème usine française à Louverné et la 6ème au monde
0

Bridor inaugure sa 2ème usine française à Louverné et la 6ème au monde

30 Juin 2014 - 7870 vue(s)

« Artisan dans le produit, industriel dans la gestion », la devise de Louis Le Duff s’est vérifiée une fois encore à Louverné près de Laval où son groupe vient d’inaugurer sa 6ème usine Bridor dans le monde et sa 2ème en France pour suppléer au site historique de Servon-sur-Vilaine (42000 m²) près de Rennes arrivé à saturation. « Avec les usines de Montréal et Philadelphie qui accompagnent notre croissance forte en Amérique du Nord, ce nouvel outil français destiné à s’étendre, va permettre de répondre à la progression de notre activité et à nos clients hôteliers comme restaurateurs de plus en plus nombreux en France et à l’international»,  a expliqué le président-fondateur du groupe éponyme dont le bras industriel Bridor, fabricant de viennoiseries, pains et pâtisseries surgelés a réalisé 400 M€ de CA en 2013 avec ses 1300 salariés.

Louis Le Duff et Bruno Rousseau (à gauche), directeur général de Bridor 

 

L’usine de Louverné ouverte en décembre dernier sur 11000 m² et 17 hectares pour un investissement de près de 25 M€, a donc accueilli une nouvelle ligne de production ultramoderne de pain précuit sur four à sole de pierre. Soit la 11ème en France. « Elle a nécessité 3 ans de développement dont 2 ans de travaux et emploie aujourd’hui 40 employés directs », a expliqué Bruno Rousseau directeur général de Bridor. Une usine automatisée destinée à fabriquer l’ensemble des gammes de pains en laminé ou en façonné (baguettes, demi-baguettes, petits pains de 40 à 70g, gros pains et pains spéciaux…) et récupérer toute la croissance future de Bridor. Si l’entreprise a prévu d’ores et déjà de doubler la surface du site, elle a aussi promis à l’échelle du groupe une enveloppe de 125 M€ d’investissement entre 2012 et 2017. « Si bien sûr les politiques nous accompagnent », a souligné Louis Le Duff. Le patron charismatique breton qui n’a pas manqué de louer ses équipes tout en insistant sur la valeur de l’homme, a également annoncé la création de l’Académie Le Duff.  

 Le groupe dont la success story à la française impressionne par-delà les frontières, a réalisé l’an dernier plus de 1,5 md€ de CA à travers ses enseignes de restauration Brioche Dorée, Del Arte, Bruegger’s, Mimi’s, La Madelaine et Timothy’s coffee, ses outils industriels Bridor et  ses centres de cuisson FB solutions ou encore ses références de produits bio Ferme des Loges (de l’entrée au dessert en passant par les plats cuisinés) ou ses références de pommes de terre surgelées Cité Gourmande.

Et Louis Le Duff d’insister sur une volonté constante de tirer la qualité vers le haut aux côtés de ses partenaires meuniers français mais aussi de Lenôtre avec sa horde de MOF boulangers, pâtissiers et cuisiniers en étroite liaison avec Bridor et plus récemment le boulanger parisien Frédéric Lalos avec lequel il s’emploie à promouvoir le « bon pain français ». Pour preuve, la fabrication a su conserver un pétrissage lent, une hydratation des pâtes et des temps de repos longs comme les artisans boulangers le pratiquent depuis toujours.  

S'inscrire à la Convention Internationale de la Boulangerie Moderne le 27 novembre 2018
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique