La restauration hors domicile en panne
0

La restauration hors domicile en panne

24 Octobre 2014 - 2632 vue(s)

Avec un CA en recul de 9% pour les chaînes et de 2% pour les indépendants, la restauration dans toutes ses composantes fait grise mine, selon les données intermédiaires publiées par le cabinet Gira Conseil à fin août. La restauration avec service à table évolue dans une fourchette qui va de +1% pour les meilleurs à -40% pour les moins bien lotis. Même la Vente au Comptoir (VAC) subit la crise avec des acteurs qui enregistrent entre + 3% de croissance et -14% pour les plus touchés. .

Et septembre n’est pas mieux orienté, précise le cabinet qui note de forts reculs de fréquentation sur tous les secteurs avec des consommateurs contraints par la hausse des dépenses lourdes de rentrée.

Pour Gira Conseil, c’est l’ensemble de la profession qui doit s’adapter à cette situation très perturbée, marquée par plusieurs tendances : 

  • La prolifération d’une multitude d’offres qui font durablement bouger les lignes de la restauration et renforcent la capacité des consommateurs à « zapper » d’un concept à un autre.
  • Le développement d’une concurrence indirecte pour les restaurateurs, de la GMS aux box culinaires, de nombreux acteurs non restaurateurs développent ainsi des solutions alternatives à la sortie traditionnelle au restaurant.
  • Un consommateur qui a radicalement changé de comportement en matière d’alimentation et plus particulièrement vis-à-vis de ses sorties en dehors du domicile. Car si les Français vont au restaurant de moins en moins, quand ils le décident, le font mieux.

Dans ce climat incertain, les prix bas inquiètent, plus qu’ils n’attirent, rappelle Bernard Boutboul, patron de Gira Conseil qui précise que si le restaurateur indépendant rassure pour autant l’augmentation des prix ne suffit pas à pallier les baisses de fréquentation. Pour lui, l’application du décret sur le fait maison contribue à accentuer le besoin de transparence. De quoi prévoir une année 2015 encore plus dure pour ceux qui ne sont pas en phase avec les nouvelles attentes et motivations des consommateurs. Dans ce contexte plus perturbé encore, le spécialiste pronostique une légère croissance pour ceux qui auront réussi à s’adapter.  

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique