OptiMiam, l’appli anti-gaspi lauréate du prix E-Food
0

OptiMiam, l’appli anti-gaspi lauréate du prix E-Food

12 Novembre 2014 - 3128 vue(s)

Lancée en octobre dernier, l’application OptiMiam mise au point par Raodath Aminou, Alexandre Bellage et Mikael Labrut vient déjà d’être distinguée, le 5 novembre dernier, lors de la remise des prix E-Food dans la catégorie « start-up ». Les organisateurs de ce concours, dont l’objectif est d’accompagner des projets mettant de nouvelles technologies et de la communication au service de l’alimentation, ont été séduits par cette solution astucieuse ayant le mérite d’associer efficacité économique et durabilité, dans une logique anti-gaspillage. OptiMiam se positionne en effet comme une place de marché mobile mettant en connexion commerçants alimentaires et clients potentiels en quête de bons plans dans une optique gagnants-gagnants. « L’idée m’est venue en observant un restaurateur de sushi ameuter les passants dans la rue, en fin de service, pour leur proposer ses produits invendus à prix cassés », raconte Raodath Aminou, qui bouclait alors un Master « Innovation et Economie Numérique » à l’Ecole Polytechnique. Chaque année en France, ce sont plus de 9 millions de tonnes de nourritures consommables qui partent directement à la poubelle ».

Réduire ses pertes, augmenter son chiffre

Grâce à OptiMiam, le point de vente alimentaire a ainsi l’occasion de réduire ce gâchis et son « manque à gagner » en écoulant à temps ses excédents de produits frais sous la forme de ventes flash. Le client détenteur de l’application, disponible gratuitement sur l’Appstore et Google Play, et situé dans un rayon suffisamment proche du restaurant sera ainsi directement informé sur son smartphone de la promotion en cours ou à venir. Et pourra ainsi, dans une période de contrition des budgets alimentaires, profiter d’un repas ou d’une pause gourmande à prix malin. « L’application a été conçue de manière très intuitive, de manière à permettre au restaurateur de lancer son offre promotionnelle en seulement 30 secondes », assure Raodath. Si le modèle financier actuel prévoit le règlement d’un abonnement forfaitaire par le restaurateur selon le nombre de promotions quotidiennes et de produits concernés, les jeunes entrepreneurs réfléchissent à terme, grâce à l’intégration d’un module de paiement des commandes en ligne, à une rétribution sous forme de commissions en tant qu’apporteur d’affaires. OptiMiam, qui a déjà reçu avec ses associés plusieurs distinctions pour son projet, est actuellement en test chez plusieurs restaurateurs parisiens dont un franchisé Pomme de Pain (découvrez la vidéo de démonstration en ligne). L’obtention du prix E-Food permettra à la jeune start-up de bénéficier d’un accompagnement stratégique de la part des organisateurs (Vitagora, Premice, Digital Food Lab) et des partenaires pour développer leur projet, en vue à terme d’accéder à des levées de fonds.

La plateforme Wynd aussi récompensée

A noter que la jeune entreprise parisienne Wynd, avec sa solution de digitalisation des points de ventes restauration et de commerces alimentaires, a également été mise à l’honneur dans cette même catégorie start-up. Cette récompense est venue agréablement complétée une semaine déjà riche en actualité après l’annonce, le 3 novembre dernier, d’une levée de fonds conséquente à hauteur de 1,8 million d’euros opérée auprès de business angels et de Bpifrance. Là aussi, la connectivité restaurateurs-clients est privilégiée. Selon les modules, la plateforme Wynd permet ainsi de faire découvrir les lieux de vente, de commander en ligne une offre qui sera livrée, retirée en boutique ou commandée à table, de profiter de tous les systèmes de paiement mais aussi pour les restaurateurs en franchise de s’appuyer sur des leviers de la fidélisation et de promotion avec l’envoi de pushs email ou sms ainsi que sur la gestion amont des commandes fournisseurs.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique