Fournisseurs : la lutte s'intensifie malgré un contexte qui s'améliore
Tendances 0

Fournisseurs : la lutte s'intensifie malgré un contexte qui s'améliore

22 Avril 2015 - 2768 vue(s)
Le cabinet PRECEPTA publie les conclusions de son étude "Les fournisseurs de la restauration hors-foyer (IAA, grossistes, Cash & Carry, prestataires logistiques) : les enjeux d'une filière en pleine réorganisation"

La dernière étude publiée par PRECEPTA et consacrée aux fournisseurs de la restauration hors domicile décrit une filière en pleine réorganisation, où la compétition bat son plein, avec des perspectives toutefois optimistes pour 2015. En effet, après trois années successives de repli en volume (-1,3% en 2014 à plus de 63 milliards d’euros dont 67% pour la restauration commerciale), le marché de la RHF devrait retrouver cette année le chemin de la croissance selon les experts de Precepta. Les raisons invoquées : la hausse du PIB attendue (+0,8% en 2015 et +1.7% en 2016) qui devrait offrir plus de latitude aux consommateurs, la dynamique d’innovation dans les concepts de restauration, l’adaptation aux nouveaux modes de consommation à des prix abordables. Première concernée, la restauration rapide sera ainsi favorisée sur les deux prochaines années prévoit Precepta.

Les frontières tombent...

Pourtant, dans ce contexte, chez les fournisseurs de la RHF qui représentent un marché de 26M€ de CA, la concurrence continue de faire rage avec des frontière entre les catégories d’opérateurs qui tendent à s’estomper. « Les grossistes, près de 60% des achats des restaurateurs, sont concurrencés par les opérateurs de Cash & Carry et les prestataires logistiques. D’un côté, les Cash & Carry se heurtent frontalement aux grossistes sur le marché des indépendants et passent à la vitesse supérieure en proposant leurs services de livraison. De l’autre, grâce à une offre de services optimisant toute la chaîne d’approvisionnement de leurs clients, les prestataires logistiques sont une véritable menace sur le segment des groupes de restauration chaînés », souligne l’étude, qui insiste sur les stratégies de croissance externe qui tendent à se multiplier chez différents acteurs (Pomona mais aussi il y a quelques jours Brake avec Davigel) comme sur la diversification des offres explorée par les fournisseurs (Solutions cuisine de Metro par exemple) et la notion de service à valeur ajoutée. Par ailleurs, les fournisseurs s’adaptent aux nouvelles tendances de consommation : manger frais, sain, local, bio, de saison…

Big Data : Big Bang en vue ?

Enfin, si les différents acteurs ne sont pas tous aussi avancés sur leur stratégie numérique, l’avènement du digital va révolutionner les modes de commercialisation tout en bouleversant les processus logistiques grâce notamment à l’essor du Big Data qui ouvre le champ pour le développement de nouveaux modèles selon les experts Precepta.

Le Congrès du Snacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique