Le Futuroscope enregistre des résultats records
Management & Franchise 0

Le Futuroscope enregistre des résultats records

11 Septembre 2015 - 2369 vue(s)
Le parc d'attraction sort d'un été exceptionnel, enregistrant un bond de 20% de son chiffre d'affaires sur la seule période juillet-août et entend poursuivre sa politique d'innovation au sein de laquelle la restauration occupe une place stratégique.

Les équipes du parc d’attraction futuriste peuvent avoir le sourire en cette rentrée tant la cuvée été 2015 s’annonce comme un cru exceptionnel pour la fréquentation et la consommation sur le site poitevin. Environ 100 000 visiteurs de plus que l’an dernier se sont amassés sur la seule période juillet-août aux portes du Futuroscope (600 000 au total), inauguré en 1987 à l’initiative de Réné Monory et dont la Compagnie des Alpes est aujourd’hui le principal actionnaire. Parallèlement, le chiffre d’affaires a ainsi bondi de 20%, avec un rôle décisif joué par le pôle restauration dirigé par Franck Floze. « La dépense moyenne en restauration a progressé de 0,78€ par visite par rapport à l’an dernier dont 0,43€ est à imputer à la seule restauration rapide. Ce ne sont pas moins de 4000 sandwichs qui ont été écoulés chaque jour sur la Parc cet été, soit un tiers de plus en moyenne qu’en 2014 ! », précise-t-il.

Une stratégie d'investissement

Les raison de ce succès sont multiples. La météo ensoleillée bien sûr qui a ainsi directement entraîné une progression de 30% sur l’activité glaces et boissons à fréquentation constante. Mais aussi une politique d’innovation forte pour renouveler sans cesse les attractions du Parc et se démarquer face à la floraison des petits parcs de loisirs régionaux. Ainsi les Lapins Crétins « La Machine à Voyager dans le temps », événement de l’année 2014, ont décroché cette année à Los Angeles le prix de meilleure attraction au monde. Cette année, côté nouveautés, on citera entre autres L’Arena Fun Xperiences ou Futur l’expo qui a pris place dans le pavillon Images Studio et propose toute une batterie d’expériences aussi futuristes que ludiques. En attendant l’arrivée de L’Age de Glaces version 4D qui remplacera bientôt Le Petit Prince au sein du Pavillon de L’Imaginaire…

La restauration expérientielle

La restauration n’est pas en reste puisque le Parc n’a pas hésité à mettre la main au portefeuille pour rénover et booster son offre. « Les visiteurs attendent d’être plongés dans un véritable univers expérientiel tout au long de leur séjour, c’est ce que nous cherchons à leur offrir », explique ainsi Franck Floze. La toute nouvelle Table d’Arthur, qui a désormais remplacé l’historique Kalédiscope pour un investissement total de 600k€, en est la pleine illustration en proposant une immersion totale dans l’univers des Minimoys et son décor très végétal. Résultat : une moyenne de 1140 repas servis par jour en progression de 47% et même un bond de 51% du chiffre d’affaires global grâce au bar cocktail glaces attenant pouvant fonctionner en continu. Le repositionnement du restaurant Les Crêpes Volantes autour des Lapins Crétins et un travail effectué sur la simplification de l’offre avec formules menus et modes de service plus rapides continue de porter ses fruits. Et grâce à l’incontournable burger, sur lequel le Parc a initié un travail spécifique, le nombre de repas servis a grimpé de 60% sur le Studio Grill faisant du sandwich emblématique américain revisité son best-seller avec une déclinaison froide déjà dans les tuyaux. Enfin, après le très médiatique Cristal, temple de la cuisine moléculaire ou encore l’Aérolab qui propose une dégustation en haute altitude les pieds dans le vide, les équipes de restauration du Parc ont mis en place depuis cet été le très original BAR LAB moléculaire (dans l’espace Futur l’expo), véritable expérience aussi visuelle que gustative, et qui permet de développer par ailleurs un chiffre d’affaires additionnel. Le visiteur pourra ainsi s’essayer à la dégustation de glace à l’azote avec son biscuit aux insectes, à l’association surprenante café liquide-café solide, au chocolat pétillant ou encore au mystérieux souffle du dragon... Tout un programme !

Multiplier les points de contact

Côté projets, la fin d’année 2016 devrait coïncider avec la refonte du concept Saveurs du Soleil dans un esprit restaurant à tapas invitant au voyage. Franck Floze s’intéresse aussi de très près à la restauration « mobile » dans une logique événementielle pour absorber des flux additionnels grâce à l’installation de bars éphémères ou kiosques, qui permettraient de multiplier les points de contact sans nécessiter de trop lourds investissements. Car dès 2017, le gros projet concernera le self le Quai Gourmand qui devrait également faire sa métémorphose dans une logique expérientielle de par l’arrivée à proximité (les travaux sont déjà en cours) d’une attraction révolutionnaire de type Soarin autour de l’univers de Jules Verne. A suivre de près donc…

Tags : Futuroscope
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique