Roadside duplique à Nantes en franchise
Tendances 0

Roadside duplique à Nantes en franchise

26 Février 2016 - 2926 vue(s)
Le concept rennais de Gourmet Burger Roadside doublera la mise en mai, cette fois-ci dans la Cité des Ducs de Bretagne. Une première unité franchisée en appelant d’autres pour une enseigne qui a su trouver son modèle sur un positionnement prix intermédiaire.

Il y a tout juste 2 ans, Luc Laurent défrichait le segment du gourmet burger naissant dans la ville de Rennes en inaugurant son concept de restauration rapide Roadside, rue du Maréchal Joffre. Son pari était de miser sur un goût du sandwich typiquement américain, servi au comptoir, et conservant un prix très légèrement supérieur aux géants du fast food. Les résultats ont dépassé ses espérances puisqu’il s’apprête à clôturer son deuxième exercice comptable entre 1,1 et 1,2M€ de chiffre d’affaire dégagé. De quoi sereinement passer à la phase 2 du développement d’un format voué dès l’origine à être dupliqué.

Il ouvrira ainsi en mai un nouveau Roadside en plein cœur de Nantes, au 1 allée de Flesselles (photo ci-contre) sur 90m² de surface totale. En s’appuyant pour le coup sur un franchisé chevronné de la restauration rapide qui a passé une dizaine d’années dans le secteur de la pizza. Le restaurant, qui disposera d’une quarantaine de places intérieures mais aussi d’une centaine supplémentaires sur la terrasse dans ce quartier très fréquenté, cherchera à reproduire le cocktail gagnant du point de vente rennais : des produits emblématiques soignés (burgers bien sûr déclinés en version « carnée » ou « veggie » dans un pain artisanal mais aussi le hot dog servi avec une saucisse cuite à la plancha) et préparés à partir d’un maximum d’ingrédients artisanaux et locaux,  des offres de complément comme le milkshake ou les pâtisseries américaines, et bien sûr… un prix attractif ! Ouvert 7 jours sur 7, le restaurant nantais tentera aussi de muscler la fréquentation du matin avec notamment un travail en cours pour monter en gamme sur l’offre café dans un esprit tendance coffee shop. L’investissement total (hors fonds de commerce) pour le point de vente situé dans un bâtiment classé avoisinerait les 300k€ selon Luc Laurent, qui espère ouvrir un troisième point de vente dès cette année en propre ou en franchise en visant en priorité les grosses agglomérations du Grand Ouest (Le Mans, Angers, Brest, Saint-Brieuc, La Rochelle…). Et 2 à 4 points de vente supplémentaires dès l’an prochain en misant notamment sur le savoir-faire du cabinet Progressium qui l’accompagne dans son développement.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique