7 bonnes raisons de tenir un blog en restauration
Management 1

7 bonnes raisons de tenir un blog en restauration

6 Mai 2016 - 4692 vue(s)
Que vous soyez restaurateur, distributeur, fabricant de produits alimentaires, traiteur, snack, boulanger, pâtissier…, tenir un blog d’entreprise peut s’avérer plus stratégique qu’il n’y paraît. D’une part c’est un bon moyen de se démarquer de ses concurrents quand on sait que 80 % des entreprises ne disposent pas de blog ; d’autre part, il permet d’apporter un contenu riche et attendu à vos utilisateurs sans alourdir les pages web de votre site vitrine ou les fiches produits de votre site e-commerce. Pour les sceptiques, nous vous livrons 7 raisons de tenir un blog d’entreprise en restauration. Chacune est illustrée d’exemples concrets et comporte les best practices et les success stories des marques référentes sur le web...

 

  1. Tenir un blog d’entreprise… pour améliorer son référencement 

Il est très difficile d’être trouvable sur le web à partir de sa fiche produit ou d’une requête sur Google qui tient compte également de l’antériorité de votre parution, des images que vous avez choisies dans votre page philosophie, ou à propos… Ces pages sont rarement remises à jour et souffrent d’une cure de jeunesse pourtant indispensable à votre « trouvabilité ».  En favorisant la longue traîne (la requête comporte plusieurs mots clefs associés : « restaurant parisien bagels au saumon et céleri ») vous êtes ainsi trouvable immédiatement sur le web à condition que votre article soit correctement rédigé…

Chez Bagelstein, on facilite la trouvabilité de sa nouveauté autour du cheesecake Snickers : on capitalise sur les barres chocolatées, le chocolat, le croquant, les cacahuètes et le caramel, les composants essentiels de la célèbre confiserie. Bagelstein a ainsi la possibilité de pouvoir toucher les amoureux du cheesecake et les addicts à Snickers… Double effet ! En plus, il se permet de capitaliser sur son personal branding décalé, fun et propre à son storytelling en laissant place à une gourmandise assumée…

Chez Bruneau on crée le MAG pour ne pas dire blog et l’on s’adresse à son cœur de cible avec des codes couleur appropriés. Mais, ce qui est remarquable, c’est la manière dont le « wording » a été traité : des pochettes que l’on trimballe partout, tous les formats techniques sont répertoriés, les avantages produis sont mis en avant de manière idéale et répondent aux standards de recherche des internautes tout en s’adressant à un public B to B, également B to C… On aime leur transparence, pour tout repérer, tout classer et l’on fait entrer tout l’univers du bureau dans la description du produit. Pour terminer, on met en lien les produits correspondants : il ne reste plus qu’à les commander. Pourtant, à l’origine, l’utilisateur recherchait les avantages d’un classement au bureau…

 

  1. Tenir un blog d’entreprise… pour parler de son expertise

Vous vous dites expert, vous mettez en avant la haute qualité de vos produits, vous sélectionnez des producteurs locaux, vous favorisez les produits issus des circuits courts, responsables et respectueux de l’environnement… Sur Facebook, Instagram et Pinterest vous postez des images de qualité que vous reliez à vos fiches produits… Vous êtes malgré tout très limité dans le texte et bien souvent ces belles images et intentions finissent dans le vide et l’utilisateur n’a pas de preuve tangible sur laquelle s’appuyer dans son acte d’achat. Evoquer son expertise, ses choix, voir son militantisme est pourtant important afin de conquérir les fameux early adopters et évangéliser par la suite des clients de masse, preuves à l’appui.

Chez Live Pepper, on se dit expert en stratégie digitale en apportant des solutions pour les restaurateurs qui souhaitent accroître leur chiffre d’affaires et répondre aux préoccupations des consommateurs : gagner du temps et de l’argent. Le blog de Live Pepper aborde ce sujet et vient supporter le discours commercial tout en améliorant sa trouvabilité sur le web. En créant un article spécifiquement dédié au clic and collect - la commande en un clic - , on réassure ses clients et ses prospects quant à son professionnalisme et on apporte également des preuves tangibles avec des réalisations probantes vérifiées.

Chez CHD Expert, on va procéder de la même manière en donnant à sa communauté les résultats de ses enquêtes. Tout le monde se demande si le sushi a encore de l’avenir devant lui après avoir créé la tendance durant une décennie. En publiant quelques informations sur leurs études voir en l’offrant, CHD Expert affirme son savoir-faire tout en répondant à une problématique du marché. De même, en apportant une vision prospective : le bento, les ramens sembleraient être les nouvelles tendances du marché… CHD Expert capitalise sur sa valeur ajoutée et sera forcément consulté dans le cadre d’une implantation nouvelle ou dans le but de créer des produits aux influences asiatiques.

 

  1. Tenir un blog d’entreprise pour monter en compétences

L’important sur un blog est de publier régulièrement et d’avoir établi un calendrier de parution au préalable afin d’habituer vos utilisateurs à avoir des nouvelles régulières de votre part et de l’évolution de vos produits et de vos services. Se contraindre à respecter des délais permet de monter en compétences et de pouvoir rédiger des articles avec un réel intérêt en tenant compte du retour des expériences passées. Intégrer les événements calendaires est une bonne stratégie : les utilisateurs recherchent toujours des bons plans à ces périodes, à vous de créer les produits qui y correspondent et les territoires de rencontres avec les utilisateurs en fonction de leurs attentes que vous aurez sur identifier.

Maisons du Monde réalise 25 % de son CA sur le web (source LSA/2015) loin devant Ikea et les autres sociétés du secteur de l’ameublement et de la maison. Son succès tient pour beaucoup à la qualité de son contenu directement en lien avec ses fiches produits. Maisons du Monde s’appuie sur la veille que la société effectue auprès des blogueurs afin d’aider ses utilisateurs à trouver l’inspiration et de répondre à tous les cas de figures en permettant d’intégrer leurs produits.

Puis, elle suggère sa proposition avec ses produits, lesquels sont disponibles sur le site marchand … En procédant ainsi, Maisons du Monde anticipe considérablement son calendrier éditorial ce qui lui permet de pouvoir réagir à toute actualité ou tendance détectées par ailleurs et sur lesquelles elle souhaite communiquer. Il n’y a qu’à voir dans le menu contextuel (à droite du blog) la fréquence des parutions de Maisons du Monde afin de vérifier que l’ensemble est bien programmé et anticipé. D’année en année l’entreprise s’améliore et sait également mesurer ce qui a fonctionné ou non… lui permettant de monter en compétences en apportant un contenu plus qualifié et plus pertinent.

 

  1. Tenir un blog d’entreprise pour nouer des relations

Le blog est loin de la relation commerciale générée par un site e-commerce très pushy que l’on peut retrouver sur les réseaux sociaux. En apportant des solutions, en racontant des histoires personnelles, à parcourir de manière ludique, fun, vous établissez des relations personnalisées avec vos utilisateurs qui se sentiront chouchoutés, considérés comme des consomm’acteurs. Ils seront vite addicts à vos publications et à la manière dont vous incarnez la passion pour votre métier. La restauration est particulièrement charnelle et l’émotion est au rendez-vous plusieurs fois par jour. Il y a tant d’histoires et d’anecdotes à partager autour de la création de nos plats. Décrire avec emphase l’ambiance d’une soirée ou d’un événement particulier, qu’en pensez-vous ?

Elle & Vire, sur son blog d’entreprise foodservices met en avant des relations qu’elle a nouées de longue date avec des chefs référents qui vont vanter la qualité de ses produits à leur place, ce qui est toujours bien mieux perçu. Les professionnels parlent aux professionnels et se racontent des histoires de professionnels, c’est bien connu ;-). Le chef propose des recettes, certes, mais également la forme est primordiale. Dans ce cas précis, l’interview du chef permet de connaître ses motivations, son expertise, ses problématiques directement liées à son exploitation. De plus, le chef évoque des produits emblématiques de son terroir issus de son histoire personnelle : la blanquette de ma mère, tout le monde rêve de retrouver le goût de la blanquette de sa mère, c’est une notion universelle.

En suggestions, on trouvera des recettes en vidéo contextuelles afin de convertir des prospects et fidéliser des clients, traitées avec légèreté et une certaine élégance et lecture contextuelle.

 

  1. Tenir un blog d’entreprise pour affirmer son storytelling

Rien de tel que de tenir un blog d’entreprise pour affirmer son storytelling et raconter la fameuse histoire qui fera la différence face à vos concurrents. Vous avez défini au préalable votre personal branding et les fondamentaux qui scellent votre concept. Alors lancez-vous, profitez-en pour raconter l’HISTOIRE de vos produits signatures, de votre chef et de vos équipes, de la construction de votre carte, de votre inspiration du moment afin de rendre émotionnelle la relation établie avec votre utilisateur et parler de vous de manière plus personnelle.

Chez Michel et Augustin, on ne se pose pas la question quant au storytelling… Le blog c’est LE MOYEN de raconter leur histoire enrichie de supports médias toujours adaptés. Les deux comparses ont volontairement laissé l’actualité datant de 2009 autour des petits pots de yaourt à l’étuvée, des produits fondateurs de la marque. On y retrouve les ingrédients (afin d’être trouvable), les procédés de fabrication du yaourt (on réassure), la vidéo de la première réalisation. Tout cela est amené de manière très ludique, en lien avec le personal branding de la marque tout en respectant la promesse des Trublions du Goût. Il est notable que l’illustration graphique, le fameux look and feel, apporte à la marque une véritable identité, une personnalité devenue aujourd’hui unique et reconnaissable.

 

  1. Tenir un blog d’entreprise pour relayer du contenu sur les réseaux sociaux

Vous avez remarqué combien il est désagréable de ne trouver que des propositions commerciales très pushy sur les réseaux sociaux ? Grâce à votre contenu préétabli, les rendez-vous calendaires définis, vous tombez pile au bon moment avec une véritable suggestion d’accompagnement de vos produits et vous pouvez apporter à vos abonnés de véritables moments de partage d’informations en proposant un contenu riche, adapté à l’événement et aux attentes des consommateurs.

 

HOP !  la filiale d’Air France propose des contenus éditoriaux en rapport avec les destinations couvertes par la compagnie en intégrant les suggestions culinaires dans les villes desservies ! Découvrir un restaurant en même temps qu’une ville, c’est un service de qualité directement en lien avec les attentes des utilisateurs. Ce qui est encore plus remarquable, c’est de faire appel à une blogueuse (le grumeau) afin d’écrire les articles conçus comme une promenade bucolique dans la ville… Il n’y a plus qu’à relayer les destinations sur les réseaux sociaux : Facebook en lien avec l’article, Instagram pour les plats du restaurant et la destination, Pinterest pour la recette de la blogueuse et HOP ! fait rapidement le tour de la toile et est trouvable sur tous les réseaux que l’on recherche, une ville, un restaurant, une destination de voyage.

 

  1. Tenir un blog d’entreprise pour le plaisir !

Il est très agréable de pouvoir partager sa passion pour la restauration sur le web. Les blogueuses y sont parfaitement parvenues et ont su créer une communauté nombreuse où chacun peut s’exprimer. Quand on vend du plaisir chaque jour, qu’il soit gustatif ou bien celui de se réunir en famille ou entre amis autour d’un bon moment passé ensemble, on vend des moments de convivialité, donc du plaisir. Vous verrez, on prend toujours beaucoup de plaisir à faire plaisir et à partager…

Room Saveurs, dans notre exemple, offre à ses utilisateurs des suggestions de restaurants qu’ils apprécient particulièrement adaptés à son cœur de cible, constitué principalement d’assistantes de direction. Pour le plaisir, le blog est tenu par les collaborateurs de l’entreprise qui partagent leurs bons plans, un bon moyen d’être employee friendly et de récompenser ses équipes.

 

Le blog, les Stats qui comptent :

  • 67 % des leads sont générés par les blogs
  • 23 % du temps passé sur internet se passe sur les blogs
  • 97 % des sites sont mieux indexés lorsqu’ils sont interfacés avec un blog
  • 61 % des utilisateurs se servent des blogs pour acheter

En conclusion, pourquoi tenir un blog d'entreprise ? 

Je vous recommanderais vivement de tenir un blog d’entreprise afin de booster votre business en premier lieu, mais aussi afin de personnaliser les échanges avec vos utilisateurs. Le web est un écosystème complexe aujourd’hui très organisé aux acteurs multiples dans lequel il est très important de maîtriser SA communication avant qu’un autre ne le fasse à votre place. N’oubliez pas l’exemple cruel de Trip Advisor pour de nombreux hôtels et restaurateurs.  

A ceux qui me disent qu’ils n’ont pas le temps de s’occuper d’un blog, je leur suggèrerais d’envisager de l’externaliser, ce qui reviendra toujours bien moins cher que de verser des royalties très pénalisantes pour son image et pour son développement en créant des relations proches et émotionnelles avec ses utilisateurs.

 

N’oubliez pas de partager vos expériences sur twitter @francesnacking et cet article, s’il vous a été utile, avec votre communauté !

#insnackingwetrust!

 Pascal PERRIOT @perriot_pascal  UMAMEET pour www.snacking.fr.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique