PUR etc. lève de nouveaux fonds pour soutenir son développement
Management 0

PUR etc. lève de nouveaux fonds pour soutenir son développement

29 Juin 2016 - 2449 vue(s)
Le réseau de restauration de rapide mettant en avant un sourcing raisonné et locavore a fait appel au financement participatif pour sa 4e levée de fonds. Fort de ses 9 unités à date, PUR etc. vise les 20 unités d'ici 2020.

Née à Strasbourg en 2011, sous l’impulsion d’Héloïse Chalvignac et Vincent Viaud, l’enseigne de restauration rapide « locavore » PUR etc. entend donner un nouveau coup d’accélérateur à son développement. Comptant aujourd’hui 9 points de vente (dont 3 en propre), le réseau vient en effet de lancer sa 4e levée de fonds  avec l’ambition de récolter 250 000 € d’ici à la fin juillet. Celle-ci doit apporter à la chaîne qui a bâti son identité « fast good » autour d’une offre de produits « cueillis aux environs, cuisinés à la maison » les moyens de sécuriser son expansion. « Cette levée va nous peremttre de valider la stratégie de développement mise en œuvre en atteignant le point d’équilibre financier du réseau après les investissements réalisés. Notamment en optimisant l’équipement et le fonctionnement de nos cuisines centrales de Strasbourg et Créteil », explique ainsi Vincent Viaud qui a choisi de faire à nouveaux appel au système du crowdfunding (financement participatif) via la plateforme wiseed.com pour dégager de nouveaux fonds.

Le co-fondateur n’en est pas à son galop d’essai puisque PUR etc avait déjà opté pour ce système dès 2012 pour acquérir un 2e restaurant (200k€ récoltés) puis en 2014 (400k€) pour développer le réseau en Ile de France et ouvrir le laboratoire de Créteil (l’enseigne a également procédé en 2015 à une augmentation de capital auprès de ses investisseurs historiques). Les nouveaux financements espérés devraient également accompagner le développement des prochains mois avec un nouveau point de vente sous licence de marque (6 à date sous ce modèle dont un food-truck) annoncé pour l’automne à Paris, puis le développement du réseau dans le Grand Est et en Ile de France en propre et en licence de marque dès 2017. « Notre ambition raisonnable sera d’atteindre les 20 points de vente à horizon 2020, sans faire de sacrifice sur la qualité de nos établissements », tient à préciser l’entrepreneur, qui vise prioritairement des emplacements de 100m² environ en centres-villes, zones d'entreprises, voire centres-commerciaux.

 

Des valeurs de "bon sens"

Car PUR etc. entend bien continuer d’affirmer les valeurs qui ont fait l’ADN de l’enseigne, à savoir un sourcing de « bon sens » dixit Vincent Viaud, tourné au maximum vers les produits de proximité et si possible en bio voire issus de l’agriculture raisonnée. Si à l’origine l’enseigne tenait son nom d’une offre exclusivement tournée vers les purées (et compotes), celle-ci a rapidement diversifié ses propositions à la demande de sa clientèle.

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 9 plats, froids, chauds ou salades, qui sont proposés quotidiennement à la carte pour un ticket moyen qui tourne autour de 10,50€. On y retrouve ainsi l’incontournable hachis parmentier ou le bœuf bourguignon mais aussi le couscous, le mafé ou encore la salade cajun… L’offre évolue au fil des saisons (et des approvisionnements) avec également un plat et une pâtisserie renouvelés chaque semaine. Chaque cuisine fait appel à plus de 20 producteurs pour servir les 130 repas en moyenne jour par restaurant. A fin juin 2016, PUR etc. devrait avoir ainsi réalisé un volume d’affaires annuel cumulé en restaurant de 2,3M€ environ.

Voilà, cela vous a plu ? Vous avez appris quelque chose ? 

Vous voulez suivre toute l'actualité du snacking ?

Suivez le compte twitter officiel du magazine France Snacking => 
@francesnacking

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique