Comment réussir sa campagne de crowdfunding en restauration grâce au webmarketing ?
Management 11

Comment réussir sa campagne de crowdfunding en restauration grâce au webmarketing ?

2 Décembre 2016 - 5410 vue(s)
Il est difficile de financer ses projets en restauration et particulièrement en snacking où la concurrence entre les enseignes est grande, rendant frileux vos partenaires bancaires. Il existe aujourd’hui d’autres moyens complémentaires de financer ses investissements, le crowdfunding en fait partie, et semble être particulièrement adopté par les Français pour connaître une croissance de 318 % entre 2013 et 2015 selon la dernière étude sectorielle en Europe de KPMG parue le 21/11/2016. Snacking.fr recueille, pour ce rendez-vous de la Food Tech, les avis et les conseils de Augustin Mille, responsable Agriculture et Alimentation de Kiss Kiss Bank Bank, d’Alban Ruggiero de The Good Invest et de Mathieu Maire du Poset de Ulule afin d’optimiser sa campagne de crowdfunding et l’inscrire au cœur de sa stratégie digitale.

 

Apparue en 2008 (avec Wiseed) afin de valoriser la production musicale en pleine crise du disque, l’économie collaborative est depuis devenue généraliste et intègre bien sûr des projets de restauration. Ces plateformes uniquement digitales sont nées avec l’essor du net et des réseaux sociaux. Ces derniers ont radicalement perturbé nos rapports avec les consommateurs en devenant de véritables acteurs des projets qu’ils soutiennent où le coup de cœur est de mise. Concernant la restauration, et le snacking en particulier, les Millenials (les 16/35 ans), représentent le coeur de cible.


Qui sont les crowdfunders ? Plus optimistes, plus généreux, plus connectés et plus impliqués sur la plateforme de Crowdfunding en 2016 Kiss Kiss Bank Bank

"Autant s'adresser à eux avec leurs modes de communication préférés et entrés dans leurs usages", insiste Mathieu Maire du Poset de Ulule. Il est donc important de faire montre de transparence face aux clients qui sont aussi des investisseurs potentiels plus connectés. Vous devez vous servir de votre campagne comme un véritable moyen de révéler votre personnalité et votre personal branding d’entrepreneur. D'où le rôle fondamental de la communication sous toutes ses formes, un volet trop souvent sous-estimé.

Voici quelques conseils recueillis par ces mentors qui accompagnent les restaurateurs afin de réaliser une bonne campagne de crowdfunding et pouvoir gérer l’avant, le pendant et l’après en s’appuyant sur une opération multicanale toujours gagnante.

 

/ 1 / Définir ses objectifs

 

Projet ambitieux ou simple investissement nécessaire, vos futurs investisseurs doivent vous prendre en sympathie. Il est donc important d’expliquer votre démarche qu’il s’agisse d’une création ou du développement de votre enseigne. Votre concept est bien défini, n’oubliez pas de les sensibiliser sur les fondamentaux et rappeler d’une manière claire votre vision, les produits et la nature de (la nouvelle) l’expérience que vous allez proposer autour d’un projet fiable et clair de manière à les inciter à investir.

Le projet le Reflet à Nantes, un restaurant extraordinaire basé sur l'insertion économique de personnes trisomiques, coup de coeur d'Ulule en 2016, a financé son projet en 10 jours.

"Ulule voit le nombre de financements en crowfunding s’accroître en restauration et en artisanat de l’ordre de 60 % rien que pour cette année », confie Mathieu Maire du Poset. « Pour autant, il convient de bien définir ses objectifs et savoir se présenter, raconter son projet et hiérarchiser l’information afin de le rendre accessible à tous ; aucun projet n’est génial ! » poursuit-il et de renchérir en rappelant que son projet coup de cœur de l’année, n’est autre que le Reflet, un projet de restaurant à Nantes basé sur l’insertion économique de personnes trisomiques. "La communauté a été particulièrement séduite si bien que l’objectif de financement de 12 K€ a été dépassé en 10 jours, c’était loin d’être gagné au départ ! Pourtant, la présentation, le supplément d’âme, l’énergie, l’envie de vouloir bouger les lignes avec un concept atypique, porté par une dynamique positive a su séduire une communauté motivée par ce projet sincère et viral". Visionnez la présentation du projet le Reflet.

 

/ 2 / Créer des contenus en relation avec votre concept et votre personal branding

 

C’est le moment d’investir dans des contenus qui vont nourrir votre concept et d’appeler votre webdesigner préféré afin de créer des moments créatifs à partager avec votre communauté ou vous en constituer une. Si la créativité n’est pas votre domaine de prédilection, appuyez-vous sur des professionnels si votre projet est ambitieux car la concurrence est rude !

Le projet Fricot, présente son projet de manière illustrée avec un ton fidèle à son concept et à ses fondamentaux sur la plateforme KissKissBankBank

Ce n’est pas le moment pour le restaurateur de se reposer sur ses lauriers, il se doit, lui aussi, d’adapter une stratégie online afin de parvenir à ses objectifs : « Si les résultats peuvent sembler rapides, les équipes de communication de KKBB ne font pas tout et il faut vivre cette aventure ensemble. Le porteur de projet doit absolument consacrer autant de temps et d’énergie que nous dans la communication de son projet en faisant ressortir sa personnalité et créer un univers bien à lui afin que les investisseurs puissent y adhérer. J’ai, cette année été particulièrement touché par le projet FRICOT," un concept hybride épicier, avec une restauration en mode snacking et en take away à Paris. Il a d’ailleurs bénéficié de la caution de la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) et a sur profiter des meilleurs réseaux pour collecter en six jours plus que son objectif de 4 500 € pour obtenir 5 640 € afin de financer les vitrines réfrigérées pour ouvrir son commerce. "Le porteur du projet a réellement joué le jeu de la communication sur ses réseaux sociaux professionnels en élargissant son cercle traditionnel d’amis et de la famille pour acquérir également des clients nouveaux avant l’ouverture de son restaurant, lesquels sont autant de futurs ambassadeurs via les Kisskissbankers », assure Augustin Mille de Kiss Kiss Bank Bank.

 

/ 3 / S’appuyer sur les réseaux corporates avec L’emailing pour informer, fidéliser, remercier

 

« L’emailing reste l’outil de prédilection afin de fidéliser ses clients et est toujours trop peu utilisé par les TPE/PME tout comme Linkedin en s’appuyant sur son réseau de partenaires et fournisseurs.» assure Alban Ruggiero de TheGoodInvest. Annoncer le lancement de sa campagne de crowdfunding prouve bien que vous êtes en train d’évoluer et rend votre message plus personnel tout en bénéficiant d’un taux de lecture et de conversion bien plus élevé que sur les réseaux sociaux plus volatiles. N’oubliez pas d’informer régulièrement votre communauté des fonds récoltés, mais aussi de la relancer régulièrement à l’approche de l’échéance. L’emailing est également un formidable outil afin de prévenir de la clôture de votre campagne mais aussi de montrer le pendant et le passage à l’action une fois les fonds récoltés. C’est une bonne manière de remercier vos investisseurs et tous ceux qui ont suivi et participé à votre aventure !

Le projet fusion food Minga ouvrira en janvier à Paris, soutenu par le financement de TheGoodInvest, auprès duquel il a réussi à lever 220 K€.

"C’est ainsi que nous avons pu financer le projet MINGA, un concept hybride « fusion food » qui recherchait 220 K€. Il ouvrira en janvier à Paris IIIème et réunira en un même lieu un bar à cocktails, une restauration servie au comptoir, un take away et un service de restauration en livraison ». Et de poursuivre : « Si TheGoodInvest est une plateforme nouvellement apparue en 2016, elle s’est spécialisée en restauration et en tourisme qui demandent de lourds investissements. Nous offrons un service premium et chaque porteur de projet doit séduire un jury composé d’experts en restauration, mais aussi en juridique en charge de sa validation de manière collégiale. Il bénéficie ainsi d’un accompagnement tout au long de son aventure, avant, pendant et après sa levée de fonds. Le facteur temps est à prendre en considération afin de bien asseoir son projet et engager sa communauté ! ».

 

/ 4 / Optez pour la vidéo pour se distinguer et convertir plus rapidement

 

Sans aller jusqu’à créer une vidéo virale, la vidéo est avant tout un formidable moyen de vous distinguer des autres concepts présents sur la plateforme. Elle est d’autant plus convaincante lorsque l’on parle de snacking et de restauration car elle est aujourd’hui le media de prédilection utilisée par votre cœur de cible et par les investisseurs et apporte un rapport affectif très fort entre vous et votre communauté… C’est un formidable territoire d’expression et de rencontre avec votre communauté et vous pouvez compter sur sa générosité pour la partager et drainer du trafic autour de votre campagne. Un chiffre pour vous aider : le taux d’engagement des utilisateurs est supérieur à 80 % avec une vidéo comparativement à une image…

Afin de vous inspirer, Pur etc a réalisé une vidéo fidèle à son concept et à son personal branding lors de sa dernière levée de fonds de 400 K€ concrétisée avec Wiseed.

 

/ 5 / Misez sur la publicité pour accroître la visibilité de votre projet

Si les plateformes de crowdfunding le font également de leur côté afin de communiquer sur votre projet auprès de leur communauté et le rendre visible, vous vous devez d’accorder un petit budget à Facebook et Google adwords en complément de la campagne mise en place. Comme toujours, il convient de miser sur les réseaux sociaux de votre cœur de cible – celui qu’il vous faut atteindre au final – et bien paramétrer votre budget et vos enchères en fonction de votre localisation et des mots clefs pertinents qui qualifient votre concept.

"Afin de booster un projet, il est courant que nous demandions au porteur de miser 500 € sur une campagne adwords alors que TheGoodInvest mise 1 000 € » précise Alban Ruggiero de TheGoodInvest".

 

/ 6 / N’oubliez pas les influenceurs et le marketing d’influence

 

Si la presse rechigne toujours à parler d’un concept qu’elle n’a pas pu tester, elle n’oublie pas de relayer le développement des enseignes qui font appel à l’économie participative pour financer leurs projets. En même temps, la presse relaie ce qu’on lui donne. Aussi n’hésitez pas à rédiger à adresser votre communiqué de presse ou d’inclure votre journaliste food préféré dans votre campagne d’emailing…

C’est ainsi qu’a procédé Stéphanie Dambron cofondatrice du concept fastgood indonésien D'jawa  (financé par TheGoodInvest) en sollicitant France Snacking, information relayée au moment de l’ouverture de l’appel de fonds. Le projet a ainsi pu bénéficier du rayonnement de snacking.fr en s’appuyant sur toute la communauté snacking ce qui est bon pour le référencement, le positionnement et la viralité du projet…

D'jawa lève des fonds pour développer son concept de fast-good indonésien, à relire sur snacking.fr (TheGoodInvest)

Il en est de même pour le guestblogging : si les influenceurs que sont les bloggeurs sont toujours à l’affut d’une nouveauté, ils hébergent également des contenus qui émanent d’autres personnes. Repérez les blogs qui entrent dans votre univers, postez un article pertinent pour la communauté du blog et n’hésitez pas à signer en annonçant votre campagne de crowdfunding. Vous pouvez également relire notre article comment intégrer les bloggeurs food influents dans sa stratégie marketing pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de ce partenariat toujours pertinent.

 

/ 7 / Et pour terminer, la communication offline ne doit pas être en reste.

 

Il peut être nécessaire d’organiser un cocktail de lancement en fonction des investissements dont vous avez besoin afin de faire vivre votre concept dans le réel, n’hésitez pas à créer des flyers qui vont booster votre campagne de crowdfunding auprès de vos clients afin de gérer le pendant. Une fois les fonds récoltés et la campagne terminée, organisez un cocktail d’inauguration les travaux terminés et capitalisez sur votre réseau de clients devenus des ambassadeurs !

Comme vous pouvez le constater, un projet de financement peut nécessiter un accompagnement dans sa conception, ne vous lancez pas à la légère, plus de 40 % des projets ne trouvent pas preneur sur ces plateformes, faute de préparation...

 
Comment déclencher ce fameux de coup de cœur, celui qui vous fera sortir du lot pour devenir la vache pourpre et susciter l’envie, selon le constat de Seth Godin, LE spécialiste du webmarketing ?

En complément, découvrez les 3 grands modèles de financement de vos projets en crowdfunding sur snacking.fr.

Sources : KPMG 21/11/2016 : Le marché européen des financements alternatifs double de taille en 2015, la France 1er pays européen.

 

 

Crédits photos : TheGoodInvest, KissKissBankBank, Ulule, Le Reflet, Fricot, Minga

 

Si cet article vous a plu, et nous l’espérons, n’hésitez pas à le partager, vous aussi avec votre communauté, de laisser un commentaire ou bien de contacter la rédaction.

Si vous préférez que l’actualité vienne à vous, régulièrement, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, follow @francesnacking !

#InSnackingWeTrust! 

 

Tags : crowdfunding
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par Crowdfunding immobilier le 09/12/2016 à 15:14
En fait, c'est énormément de travail et d'investissement "à coté" de la plateforme de crowdfunding
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique