Steak'n Shake paré au décollage
Communauté 3

Steak'n Shake paré au décollage

4 Janvier 2017 - 1466 vue(s)
L’enseigne d’origine américaine, réputée pour ses burgers et milk shakes, se dit prête pour l’offensive en 2017. Passée en l’espace d’un an de 2 à 8 unités, la chaîne entend procéder à une dizaine d’ouvertures cette année. Paris est notamment attendu.

C’est à Bordeaux, dans le quartier des Bassins à Flot à proximité du siège de C Discount, que Steak'n Shake a clôturé 2016 avec l’ouverture en décembre de son 8e restaurant hexagonal, en ligne avec les objectifs annoncés au printemps par l’International Marketing Manager de la marque Clément Thonon. Une manière de boucler en beauté une année qui aura vu l’enseigne américaine, propriété de Biglari Holdings depuis 2008, quadrupler son nombre d’unités sur le marché.

Un développement maîtrisé

La chaîne qui compte environ 600 restaurants à travers le monde, avait débarqué en catimini en France en 2014 du côté de Cannes puis de Marseille Plan-de-Campagne. Elle aura pris le temps de bien caler son modèle avant d’entamer réellement son développement l’an dernier, en franchise, alors que d’autres acteurs internationaux majeurs comme Five Guys faisaient tout juste leur apparition sur ce segment bataillé du burger gourmet. Ainsi les unités de Toulon (83), Caen (14), Rueil-Malmaison (92) en version plus take-away, Calais (62), Toulouse-Fenouillet et donc Bordeaux sont venues garnir le répertoire d’adresses du réseau sur des emplacements situés principalement en zones commerciales mais aussi en centre-ville.

10 ouvertures dans le viseur

Pour 2017, une dizaine d’ouvertures supplémentaires sont d’ores et déjà annoncées dans plusieurs grandes métropoles françaises. L’année devrait aussi coïncider avec le grand débarquement de la marque sur Paris où elle aura l’occasion de venir se frotter à bon nombre de ses principaux concurrents et faire valoir son positionnement autour de produits frais, cuisinés devant le client, proposés à un prix « intermédiaire » avec un ticket moyen avoisinant les 10,50 € et un produit milkshake qui (sur)performe et pèse jusqu’à près d’un tiers des ventes des points de vente.

 

 

Crédits photos : Facebok Steak'n Shake

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique