1 français sur 3 mange hors de la table et adopte des attitudes snacking
Tendances 7

1 français sur 3 mange hors de la table et adopte des attitudes snacking

8 Février 2017 - 3594 vue(s)
Le modèle alimentaire français est-il menacé ? Pas vraiment, révèle une étude Yougov pour Allo Resto qui souligne néanmoins une évolution des habitudes de consommation. Elle note l’émergence du #FoodHoming, la mutation du repas à table,  l’explosion de la commande en ligne surtout chez les jeunes et le goût pour de nouvelles expériences culinaires.

Avec 51% des Français qui déjeunent entre 12 h 30 et 13 h 30 et 52 % qui dînent entre 19 h 30 et 20 h 30, le sacro-saint repas à la française autour d’une table reste la norme. Pour autant un sondage conduit par Yougov pour le leader de la restauration livrée en ligne, Allo Resto by Just Eat, indique qu’une proportion non négligeable de nos compatriotes s’émancipent de ces créneaux ordinaires avec 29 % qui déjeunent avant 12 h 30 et 7 % après 13 h 30, puis 16 % après 20 h 30. Une tendance surtout prégnante chez les jeunes. Jean-Pierre Corbeau, professeur en sociologie de l’alimentation à l’Université François Rabelais de Tours parle de « double pluralité ». Selon l’âge, le genre, le statut…, le Français modifie son comportement dans des situations spécifiques, désireux d’échapper à des routines. Le mangeur contemporain ne veut plus être prisonnier d’un espace particulier pour déguster. D’ailleurs, l’habitude de manger autour d’une table traditionnelle s’estompe, on se sédentarise ailleurs. 31 % optent sur la table basse du salon, leur canapé, devant leur ordinateur ou bien au chaud dans leur lit pour les plus jeunes. Ils adoptent le FoodHoming : manger ce qu’ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent. En fait, le nomadisme alimentaire concerne alors le déplacement des personnes vers l’emplacement choisi, dans le domicile, pour manger. Il est rare que le mangeur déambule (sauf sandwich), ce qui se vérifie aussi en street food où l’on s’installe sur une chaise, un banc, des marches ou à même le sol pour manger salade, burger, crêpe…

AlloRestoYougov

Echapper à la routine

Clairement le Français cherche à échapper aux routines associées à ses rythmes alimentaires traditionnellement cadrés. Il modifie les types de produits consommés selon qu’il travaille, qu’il est en couple, avec des amis, explique le sociologue. Par contre, paradoxalement, ce sont les jeunes qui revendiquent le moins la fin des routines (précarité des étudiants et des sans-emplois). Mais tous sont curieux gustativement. 49 % déclarent aimer découvrir de nouvelles expériences culinaires. Une envie motivée par le fait de « tester des cuisines exotiques » (57 %), des « aliments peu connus » (45 %) ou encore "des alliances atypiques" (44 %).  C’est d’autant plus vrai pour les femmes davantage en quête de nouvelles saveurs que les hommes (54 % vs 45 %). Les plus de 55 ans, ne sont plus des conservateurs et se passionnent pour les cuisines et les goûts d’ailleurs. C’est une activité de plaisir davantage marquée pour cette tranche de population que d’autres. D’ailleurs quand les Français sont interrogés sur les moments qui les rendent le plus heureux, déguster son plat préféré arrive en 3e position (49%) derrière les moments cocooning (55 %) et faire l’amour (73 %).

Restauration livrée et snacking riment avec plaisir

L’année 2016 aura été l’année de l’explosion de la commande en ligne… et du nombre d’opérateurs avec déjà quelques cadavres (Tok tok tok, Take Eat Easy). La concurrence est vive car les Français commandent plus via leur ordinateur, leur smartphone ou leur tablette. 25 % selon l’étude mais 54 % chez les 18-24 ans.

Parmi les principales motivations, c’est surtout le plaisir qui dicte la commande en ligne (48 %) devant l’absence d’envie de cuisiner (38 %), le manque de temps (31 %). Quant au moment que les Français associent le plus avec la commande d’un repas en ligne, c’est devant une série ou un bon film (30 %), devant un repas entre amis ou en situation « solo » (29 % pour les deux), puis à l’occasion d’un match (27 %). Pour s’inscrire dans cette tendance, Allo Resto by Just Eat a choisi de briser les codes du repas traditionnel et remet le plaisir au cœur de la livraison de repas.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique