O’Tacos accélère et vise plus de 100 ouvertures en 2017
Communauté 9

O’Tacos accélère et vise plus de 100 ouvertures en 2017

21 Février 2017 - 11695 vue(s)
Avec 92 restaurants fin 2016 et plus de 100 supplémentaires dans le viseur pour 2017, la chaîne O'Tacos est armée pour aller vite et bien. Ses fondateurs viennent de nommer Laurent Godde, un pro de la franchise à la direction.

Créé en 2007 à Grenoble, O’Tacos est devenu sous l’impulsion de ses fondateurs, Patrick Pelonero, Sauroutou Diara et les frères Traoré, Silman et Samba, une sorte d’ovnis dans l’univers du snacking et de la restauration rapide. Avec 2 restaurants en 2010, 15 fin 2015, 93 à fin 2016 dont 5 à l’international et plus de 200 fin 2017,  le phénomène O’Tacos n’en finit pas de prendre de l’ampleur avec un chiffre d’affaires qui s’est établi à 55 M€ fin 2016. La tête sur les épaules, les fondateurs ont pris soin d’armer le groupe pour le placer rapidement sur orbite. Après avoir monté une holding en 2014, structuré la tête de réseau en 2016, créé une plateforme d’achats et de services tout en musclant les équipes, ils visent plus de cent restaurants supplémentaires en 2017. Un vrai défi ! Pour accompagner cette accélération, ils viennent de nommer à la tête du réseau, un pro de la franchise, Laurent Godde qui nous livre en exclusivité, ses premières impressions face aux ambitions de cette chaîne atypique qui a lancé mardi 20 février sa première campagne de communication à la télévision.

Vous prenez vos fonctions le 1er mars prochain à la tête du réseau aux côtés du directeur général Patrick Pelonero, quel est votre regard sur la chaîne ?

Cela fait plus de dix ans que je développe mon expertise dans le milieu de la franchise et près d’un an que je travaille aux côtés des fondateurs de O’Tacos. Ma mission est aujourd’hui de conduire à leurs côtés la partie opérationnelle de cette entreprise de près de 1 000 personnes aujourd’hui. Je suis impressionné par le professionnalisme qui les a animés tout au long de la montée en puissance de leur réseau. La chaîne ne s’est pas construite du jour au lendemain. Les associés ont pris le temps depuis 2007 d’éprouver le modèle et sa rentabilité, de peaufiner leur copie et de s’entourer pour consolider un process duplicable avant de partir sur le chemin de la franchise tout en normant leur concept. Aujourd’hui, l’enseigne est populaire notamment aux yeux des jeunes, son cœur de clientèle historique avec qui elle sait communiquer via les réseaux sociaux avec près de 1,2 million d’amis sur Facebook. Elle est aussi transcommunautaire et transgénérationnelle, un vrai atout pour lui permettre de s’implanter partout et de plaire au plus grand nombre.

Comment expliquez-vous ce succès ?

O’Tacos a su se créer une vraie identité sur la base d’un produit simple et lisible :  un tacos mexicain revisité à la française à partir d’une galette de blé repliée, marquée, garnie de viande au choix, de frites et d’une sauce fromagère maison. Une recette idéale et nomade qui a su convaincre d’abord les jeunes avant de s’ouvrir à toutes les tranches d’âges. En laissant le choix de composer à la carte sa garniture, d’ajouter des options en toute liberté, le consommateur se crée le tacos de son envie du moment. C’est un plat consistant qui est une véritable alternative au kebab et autres burgers pour un prix très accessible à partir de 5 € jusqu’à 9 € en format XL. Notre ticket moyen avoisine les 11 €. Avec une charte graphique, un logo et un concept entièrement revisités en 2015, la chaîne est prête pour vite grandir sur la base d’un socle solide et fidèle de clientèle.

100, voire 150 ouvertures programmées dans l’année, n’est-ce pas exagéré ?

La chaîne rencontre un grand intérêt chez les porteurs de projets qui voient dans cette enseigne, tous les ingrédients du succès. D’ailleurs déjà de nombreux franchisés de la première heure enclenchent leur deuxième projet et de nouveaux venus de moins d’un an postulent déjà pour leur n°2. C’est un signe encourageant. Il faut dire que tous les signaux sont au vert avec des ventes qui ne cessent de progresser avec des volumes d’activité de l’ordre du million d’euros par restaurant. Notre unité parisienne de Chatelet inaugurée mi-2016 dépasse déjà, après 6 mois d’ouverture, les 8 500 € de CA par jour sur… 25 m², soit plus de 3 M€ lissés sur un an. Oui, les 100 unités supplémentaires sont un objectif ambitieux mais raisonnable. Si notre priorité est surtout la France, nous avons aussi ouvert en Belgique par opportunité et devrions nous installer à Brooklyn à New-York sous l’impulsion d’un des fondateurs pour sonder le marché américain.  

Comment êtes-vous structuré pour cette croissance forte ?

Comme je vous le disais, les fondateurs ont tout prévu et se sont rapidement entourés de compétences pour grandir en toute solidité et disposer d’une machine de guerre. Début 2017, nous avons créé une plateforme d’achats et mis en place la logistique nécessaire pour apporter à nos partenaires les services essentiels à un réseau moderne. C’est un moyen de massifier nos achats qui pèsent près de 2 M€ mensuels, de bénéficier de meilleurs prix, de faire fabriquer des produits à façon et d’assurer puis d’acheminer la meilleure qualité partout en France. Côté équipe, le siège compte aujourd’hui près d’une trentaine de personnes et il s’est musclé au cours des derniers mois de 5 développeurs et de 3 animateurs supplémentaires, soit 14 personnes aujourd’hui pour conduire le déploiement de la marque.

Des pistes d’innovation ?

O’Tacos a beaucoup travaillé sur les recettes et sur l’innovation.  Nous avons ouvert notre offre à une gamme de salades généreuses O’Salade déclinée en 3 choix pour répondre à ceux qui souhaitent manger plus léger. Une offre prémium O’Gourmet, est aussi à la carte à base de produits tout particulièrement sélectionnés comme le vrai cheddar ou encore la viande de bœuf en émincés. Un tacos au poivron a aussi fait son apparition l’an dernier pour remplacer la viande et proposer une alternative végétarienne ; de plus, une nouvelle gamme de desserts Atelier à desserts devrait venir enrichir notre offre déjà gourmande avec nos verrines ou encore notre fondant… Enfin, nous misons aussi sur notre concept o’caffé dont le pilote situé aux Mureaux en région parisienne est très prometteur.

Pourquoi le choix d’une campagne TV ?

Effectivement depuis le 21 février, un spot de 15 secondes passe sur M6 et présente la marque. Une démarche pour consolider la notoriété à l’échelle nationale alors que O’Tacos est en cours de maillage du territoire mais aussi un signal de confiance en direction des investisseurs et de nos franchisés qui cotisent à 2 % dans le cadre de leur contrat de franchise qui prévoit un droit d’entrée de 25 K€ . Nous serons aussi présents au salon parisien Franchise Expo pour rappeler les ambitions du réseau et dire qu’il faudra dorénavant compter avec nous dans le paysage des chaînes de restauration françaises. D'ailleurs nous avons été très récemment distingués par la Fédération Française de la Franchise avec le grand prix du jury, dans le cadre du concours Révélation de la franchise 2017. Un signal fort ! 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

Mise à jour le 29 mars 2017

Tags :
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique