#FoodTech : La stratégie digitale très sucessfood de O’Tacos
Management 15

#FoodTech : La stratégie digitale très sucessfood de O’Tacos

21 Avril 2017 - 6563 vue(s)
1.4 million de followers sur Facebook, 163 000 Igers, 44 000 Twittos un peu plus de 10 000 sur Snapchat ! Le tsunami O’Tacos corporation est un phénomène culinaire qui fait l’exception en France et qui s’est fondu dans la pop’culture d’aujourd’hui en moins de 10 ans. La société française flirte avec les sommets juste derrière Mc Donald’s et Starbucks, les mastodontes américains. Comment a-t-elle réussi ce tour de force en s’imposant comme une référence de la stratégie social media dans notre secteur du snacking ? Voici quelques ingrédients savoureux et de twists d'audace, à incorporer dans votre recette afin de concocter, vous aussi, votre cocktail digital gagnant.

Le « french tacos », autoproclamé par l’enseigne porte bien son nom et c’est là que réside la réussite du concept. Si le produit, à l’origine mexicain, est roulé, celui-ci est présenté en rectangle (la forme du sandwich) garni de frites maison pour ne pas se salir les doigts, de viandes au choix et agrémenté d’une sauce fromagère unique puisant son inspiration au cœur des Alpes ; ça c’est pour le produit. Mais il y a une notion patrimoniale derrière cette interprétation de la tortilla mexicaine, à un moment où la France est en quête d’identité nationale. Se démarquant de l’offre de restauration existante dans nos villes en régions, O’Tacos réussit le pari d’arriver sur le marché avec un produit patrimonial, identitaire : ce sandwich chaud, croquant, moelleux, bon, généreux, fédérateur et accessible de la restauration rapide d’aujourd’hui et pouvant se consommer dans un endroit cosy où l’on se sent choyé.

# 1 - Vendez le besoin, pas le produit !

Au-delà du produit, O’Tacos propose une expérience à ses consommateurs. Un sandwich que tout le monde veut et crée le besoin.

Zied El Inkichari, Responsable communication et marketing digital de O’Tacos personnalise les échanges avec les socionautes en prenant lui-même la parole et en devenant la figure emblématique de l’enseigne sur la toile. Pas d’hésitation, il met en avant dans ses publications, nombreuses chaque jour, le besoin viscéral d’un O’Tacos, en donnant faim aux consommateurs par le biais d’images brandées, bénéficiant d’un look and feel uniformisé, fidèle à la charte graphique de la marque remodelée fin 2015. Au-delà du produit en lui-même c’est bien de gourmandise et de plaisir dont il s’agit afin de s’approprier le tacos tant convoité.

# 2 - Ecrivez votre charte éditoriale

Au-delà du ton, du wording et de l’image véhiculée auprès de vos utilisateurs, il convient d’écrire sa charte éditoriale au préalable afin de définir ses objectifs et de toucher son cœur de cible et établir une relation centrée sur l’utilisateur.

O’Tacos séduit aujourd’hui un public large et mixte (nombreuses sont les filles qui font la queue dans les restaurants). Cependant, O’Tacos privilégie un cœur de cible jeune et urbain, les 16/25 ans, lesquels ont des usages sur les réseaux et médias sociaux bien installés – ils sont digital native -, tout comme les parents, qui ont connu la marque voilà 10 ans maintenant et de manière plus large tout un chacun, la société investit depuis cette année les centres villes alors qu’elle s’était jusqu’alors centrée sur leurs périphéries. Il s’agit donc pour l’enseigne, devenue une marque, de véhiculer une communication en lien avec les centres d’intérêts de ses utilisateurs en capitalisant sur l’expérience ; être expérientiel comme on le dit dans le jargon digital.

 

Les quatre axes de la charte éditoriale de O’Tacos : personnaliser, impliquer, valoriser et mobiliser.

 

L’hyper personnalisation est au cœur du concept O'Tacos en lui-même.

Si elle propose une carte de produits déjà élaborés à choisir en fonction de ses goûts, il est aussi possible de personnaliser son tacos : choisir sa taille, son choix de viandes mais aussi sa sauce fromagère… Au total plus de 40 000 combinaisons sont possibles rendant très personnelle chacune des expériences.

 De l’enseigne de s’en amuser : il n’y a pas de mauvais tacos, il n’y a que de mauvaises compositions (photo de profil de la page Facebook) et de jouer la carte de l’humour autour d’une vidéo plutôt piquante et ironique

Le ton, le tutoiement, l’appartenance à la « famille Tacos », la #Team Tacos, employé fréquemment par l’enseigne implique la proximité avec ses fans, ses ambassadeurs et ses habitués. Rarement, dans notre secteur de la restauration et du snacking nous avons pu constater une telle considération pour le client, placé au centre du projet afin de faire communauté, en rendant le produit aussi personnel grâce à la personnalisation et réalisé à grande échelle.

 

L’implication de l’enseigne tient toute sa promesse.

Nous le savons, le community management impose de rebondir sur l’actualité à l’instant T tant qu’elle rentre dans votre ligne éditoriale. Afin de conquérir un public jeune, urbain, totalement connecté avec sa communauté et sur plusieurs devices (écrans) à la fois, créer l’événement est indispensable afin de saisir en permanence la balle au rebond. Si la société ne tient pas de blog, à l’instar de Melty, elle communique par le biais de supports médias comme la vidéo parce que nous sommes dans un monde qui va vite. Vive le snacking content ! Facebook Live est ainsi plébiscité par la marque où elle draine sa plus grande communauté afin de marquer les événements importants de l’enseigne : annonce des ouvertures en 2017 et des implantations nationales et internationales, rebondir sur les élections présidentielles en l’appelant à voter pour O’Tacos… plutôt que les médias traditionnels afin de garder le contact et s’adresser personnellement à sa communauté.

L'annonce des ouvertures pour 2017 : un Facebook live très théâtralisé par O'Tacos en présence de deux fans.

De même, elle n’hésite pas à offrir des cadeaux de choix à ses clients en théâtralisant ses ouvertures où rappeurs et stars du moment se prêtent au jeu de la surprise de prendre les commandes…

La valorisation du produit et de l’ambiance est très importante pour la marque,

mais elle se matérialise au travers des consommateurs eux-mêmes qui partagent sur leurs réseaux sociaux préférés leurs expériences et à en croire leurs commentaires, enjoués, c’est vraiment très bon. En cette phase d’ouvertures successives en France et à l’étranger, c’est également un bon moyen de montrer le rayonnement de l’enseigne sur la planète installée outre-Atlantique.

Et comme l’a bien compris O’Tacos, se sont les fans qui en parlent le mieux. Le bouche à oreille, oui, mais digital fait toujours mouche. Afin de valoriser toujours et encore la marque au travers des fans, le concours du gigatacos permet à l’enseigne de défier ses meilleurs ambassadeurs régulièrement et de capitaliser sur l’ultra gourmandise.

L'échec cuisant de Florian On Air qui relève le défi du Gigatacos.

D’ailleurs, youtubers, influenceurs du moment, se prêtent au jeu régulièrement, rendant un fier service à la marque et lui permettant, ainsi, de profiter de leur rayonnement et de combler ce besoin d’identification propre aux jeunes et aux moins jeunes.

La mobilité de la marque montre combien elle est présente sur tous les réseaux

et sur tous les supports de communication online et offline. En phase de déploiement sur le territoire, elle produit sa première campagne publicitaire sur M6 durant 3 semaines dans l’objectif de se faire connaître auprès d’un public plus large mais aussi toujours affirmer sa présence auprès de ses consommateurs et leur inspirer confiance. Ils le leur rendent bien, en retour, une fois rendus en un restaurant.

 

# 3 - Etablissez des partenariats entrant dans les centres d’intérêts de vos utilisateurs en snacking

Tout le monde aime le football ! C’est ainsi que la marque a développé le sponsoring de l’équipe de football de Montpellier depuis début 2016 afin de rendre visible son identité sur les shorts de l’équipe et profiter d’une visibilité accrue durant les matchs sur les écrans digitaux. Mais aussi, faire profiter par le jeu sur les réseaux sociaux de places à gagner… ou de moments volés avec les stars de l’arène.

Le sponsoring de l'équipe de Football de Montpellier, séance de dédicace dans l'enseigne. 

# 4 - Appuyez-vous sur l’expérience des influenceurs.

Le rappeur MHD est un de leurs fans, ils sont cités par PNL, ils apparaissent dans Dragon Ball Super, et de nombreux influenceurs et youtubers en vogue investissent dans l’énergie déployée par O’Tacos et le phénomène. Suivis par la même communauté que les consommateurs de l’enseigne, ils créent un lien social très fort avec la marque et l’appartenance à cette même communauté. Ils parviennent à véhiculer des valeurs communes, basées bien souvent sur la performance, le fun et apportent un caractère débridé et confortent l’appartenance à la marque.

Egalement, le réalisateur Bastien Gens, séduit par le phénomène, en suivant la marque sur les réseaux sociaux, décide de réaliser un documentaire afin de comprendre cet engouement. Visionnez ici le teaser, impressionnant, sortie prévue pour cette année.

 

# 5 - Misez sur des dispositifs digitaux qui rendent service aux consommateurs.

Si O’Tacos dispose d’un site vitrine fonctionnel, la société a développé sa propre application afin de géolocaliser le consommateur et lui faire connaître son restaurant le plus proche dans le but d’aller le chercher là où il se trouve, mais aussi lui adresser des promotions par le biais de notifications. L’application permet aussi au consommateur de pouvoir gérer son compte fidélité (géré par YOUFID) et bénéficier d’offres exclusives en fonction de la récurrence de ses achats et de ses parrainages afin de profiter du fameux bouche à oreille toujours d’actualité par le biais d’un lien direct vers ses réseaux sociaux. Elle ne manque pas de tenir informés ses clients et prospects de ses avantages acquis par e-mailing, et de les informer régulièrement de ses nouveautés et de ses événements.

En cours de développement également, la commande en ligne, permettra de combler les consommateurs en quête de rapidité de service via le click and collect et le service de livraison. A suivre, donc !

 

# 6 - Recrutez des franchisés en snacking grâce à une présence sociale pointue

Un tel engouement ne peut qu’attirer les futurs franchisés et avec un tel nombre de fans sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ont été déçus ! 1 200 demandes de franchise l’an passé pour une centaine d’établissements en projets d'ouverture ! Autant dire que le digital aide à recruter les meilleurs profils et de pouvoir avoir le choix des candidats !

La société propose la présentation du concept sur son site vitrine mais également une foire aux questions (F.A.Q.) sous forme d’accordéon tout à fait utile afin de pouvoir répondre aux premières interrogations avant de faire sa demande via un formulaire à remplir très bien réalisé.

# 7 - Partagez, pargagez, partagez.

Si les médias sociaux sont entrés dans l’usage des socionautes depuis leur apparition, il y a beaucoup de chances que ce phénomène s’amplifie dans les années à venir. O’Tacos l’a bien compris et, si Facebook est privilégié (car tout le monde est sur Facebook), on y retrouve des publications des utilisateurs sur Snapchat, Twitter et Instagram largement encouragés par la marque afin de montrer la vitalité de son réseau, mais aussi des publications issues d’autres entités et médias entrant dans la ligne éditoriale et où la marque est présente. Le hold-up du mobile est évident lorsque l'on s'adresse à ce coeur de cible et se dévoiler -toujours les séduire autour de rendez-vous funs et festifs et toujours bienveillants- fait partie de la ligne éditoriale que s'est fixée l'enseigne.

 

Si prendre le pouvoir de sa communication est une appréhension pour vous, n’oubliez pas que snacking et digital ont tout pour s’entendre : rapidité, mobilité, snacking content… sont autant de points communs afin d’établir des territoires de rencontres avec vos consommateurs très connectés, communautaires et désireux de solutions simples et pensées pour eux. Si l’envie de réagir, voire de commenter cette approche très personnelle de la stratégie digitale performante de O’Tacos vous faisait plaisir… ne vous privez pas !

Enfin, et pour en finir aujourd’hui, n’oubliez pas que plus le digital est présent dans notre quotidien, plus l’expérience physique via nos cinq sens est importante, ce qui est rassurant quand il s’agit de faire plaisir et recevoir chaque jour !

A très bientôt!

#InSnackingWeTrust!

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par Nathan AUGER le 21/04/2017 à 19:55
Bravo pour cet excellent article Bravo d'avoir su identifié ce talentueux et génial ZIED et de nous avoir enrichi et bien informé; C'est digne d’être enseigné à HEC
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique