Pourquoi la livraison de repas snacking fait un tabac en France ?
Tendances 12

Pourquoi la livraison de repas snacking fait un tabac en France ?

23 Juin 2017 - 4604 vue(s)
Avec une croissance de 35 % sur six mois, le secteur de la livraison de repas est en ébullition selon les dernières données NPD Crest.

+ 125 millions de visites livrées sur 6 mois et 1,7 md€ de chiffre d’affaires, la livraison de repas se porte bien, même très bien. Selon le spécialiste des études de marché, l’activité a gagné 35 % en volume et 20 % en valeur entre l’automne 2016 et l’hiver 2017, comparé à l’année précédente. Depuis 2008, le segment a même doublé en valeur. Alors que les visites totales en restauration commerciale n’ont progressé que de 1 % sur les 6 mois, la livraison gagne 35 %. Le secteur représente plus d’une visite sur 40, soit 2,3 % des visites contre 1,3 % en 2008. 

La restauration rapide comme moteur

Avec de plus en plus de villes qui s’ouvrent à la livraison à domicile via des opérateurs d’intermédiation hyperactifs, les commandes s’accélèrent. Et c’est la restauration rapide qui profite le plus de cette dynamique en accueillant plus de 80 % des visites. D’ailleurs les indépendants comme les chaînes n’hésitent plus à signer des accords avec les plateformes de livraison type Allo Resto by Just Eat, Deliveroo, Foodora et autres UberEats. Et parmi les clients les plus actifs, ce sont les millennials qui sont les plus nombreux à commander (55 % des commandes).

« Ils sont catalyseurs de cette tendance. Il est naturel pour eux de cliquer sur une application pour commander leur repas »,


Maria Bertoch, Industry expert Foodservice chez NPD Group qui pronostique la poursuite de cette croissance sur les années à venir.

Traditionnellement associée aux repas du soir (45 % des commandes), la livraison se démocratise à l’heure du déjeuner (30 %) et représente un potentiel intéressant pour le petit-déjeuner (15 %) où elle n’est pas encore rentrée dans les habitudes de consommateurs.

"Les plateformes de livraison cherchent des opportunités d'expansion et bousculent le schéma traditionnel du secteur. En dépit des commissions imposées par les plateformes, de plus en plus de restaurateurs indépendants jouent le jeu et en tirent les bénéfices en élargissant ainsi leur zone de chalandise et en recrutant de nouveaux consommateurs." Maria Bertoch, Industry expert Foodservice chez NPD Group.

La pizza, la petite reine de la livraison

Si en termes des produits, la pizza reste le produit le plus livré sur le marché de la restauration hors domicile (près de 25 % des commandes, tous circuits confondus) de nouveaux plats tels que les burgers (15 % de toutes les commandes de livraison), les sandwichs / wraps / bagels, les nuggets, les frites ne cessent de progresser. Au-delà des pizzas ou du fastfood, la restauration à table offre désormais une livraison de plats plus sophistiqués.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Le Congrès du Snacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique