Francesco et Stephane Brescia : Carl’s Jr. est un challenge fabuleux !
Communauté 4

Francesco et Stephane Brescia : Carl’s Jr. est un challenge fabuleux !

4 Septembre 2017 - 1770 vue(s)
La célèbre marque californienne de burger Carl’s Jr. a annoncé cet été son arrivée en France à la fin 2017 dans le sud proche de Toulon. C’est le groupe Brescia Investissement qui a décroché la timbale de la master franchise exclusive dans l’Hexagone. Francesco et Stéphane Brescia, respectivement président et directeur général ont accordé une interview exclusive à snacking.fr dans laquelle ils expliquent pourquoi ils ont choisi de porter les couleurs de cette marque et quelles sont leurs ambitions.

Pourquoi avoir choisi Carl’s Jr, une marque méconnue des Français ?

Comme ce fut le cas à l’époque avec McDonald’s, représenter Carl’s Jr., un groupe qui compte tout de même près de 4 000 restaurants dans le monde était un challenge fabuleux. Cet esprit de pionnier qui nous animait il y a 30 ans est resté entier même si le marché a largement mûri. Nous avons une véritable expérience opérationnelle à mettre au service d’enseignes aux grandes ambitions.  De son côté Carl’s cherchait à s’ouvrir hors de ses frontières et souhaitait être représenté par un groupe aguerri. Carl’s Jr. et Brescia, c’est une rencontre et une vraie histoire d’hommes qui a scellé notre partenariat. On a retrouvé ce véritable esprit de famille et cet attachement à la marque qui nous ont toujours animés pour mettre en place ce que nous appellerions un « business passion ». C’est le goût du défi autant que celui de la défense de valeurs que nous partageons.  

En tant qu’ex franchisé McDo, vous connaissez bien le marché du burger en France. Y-a-t-il une place pour un autre opérateur ?

Nous avons eu jusqu'à 23 restaurants principalement dans le sud de la France mais notre aventure s’est terminée en 2015. Un revers certes mais qui ne nous a pas empêchés d’aller de l’avant et de mûrir d’autres projets comme ceux d’être les ambassadeurs de marques internationales dans l’Hexagone. Nous avons signé avec Carl’s Jr., comme nous nous apprêtons à le faire avec deux autres acteurs mondiaux de la restauration.  Cet engagement est la démonstration que nous croyons encore avec force au burger ! L’aventure McDo nous a beaucoup appris sur le marché français, les attentes des consommateurs et la capacité d’une enseigne mondiale à faire preuve d’agilité pour s’adapter sans cesse aux nouvelles tendances du marché. Ce qui est clair, c’est que les Français aiment le burger qu’ils consomment dorénavant dans toutes les formes de restauration. Si pendant longtemps McDonald’s et Quick, puis maintenant Burger King ont trusté le marché, on voit arriver d’autres marques qui font preuve de réussite et qui ne sont qu’au début de leur histoire comme Big Fernand, Steak’n’shake, Five Guys… Chacun amène sa vision du burger face à un produit qui s’est installé dans le quotidien des Français. Aussi, nous pensons qu’il y a encore un marché à développer et que l’ADN de Carl’s Jr., ses produits, son service tout comme notre manière d’opérer la marque, feront la différence.

 

Les Français aiment le burger qu’ils consomment dorénavant dans toutes les formes de restauration (...) l’ADN de Carl’s Jr., ses produits, son service tout comme notre manière d’opérer la marque, feront la différence.

Quelles sont les forces de Carl’s Jr et comment réussir la greffe sur le marché français ?

Carl’s Jr est une enseigne californienne qui incarne véritablement cet esprit américain que les Français affectionnent. Positionnée sur un TM de 8 à 10 €, elle s’adresse au plus grand nombre et prône la fraîcheur des produits sélectionnés avec soin dont des viandes sans antibiotiques à travers, des recettes innovantes et fabriquées minute. La marque défend un esprit de proximité avec le client à travers une commande au comptoir mais surtout un service à table qui maintient le contact. Sur les premières unités, nous reproduirons la dernière version du décor au design urbain et industriel déjà installée au Danemark et en Espagne tout comme nous proposerons bien sûr les produits iconiques tels le Western Bacon Cheeseburger, les Hand-Breaded Chicken Tenders ou encore les burgers à la viande 100 % Angus. Pour autant, face à ce défi d’installer une marque étrangère dans un pays codifié comme la France avec des consommateurs très attachés au goût et à la qualité, nous avons décidé de travailler avec un chef français qui nous apportera toute son expérience. Une collaboration à la fois dans les mises en place des filières d’approvisionnement mais aussi pour faire le lien entre les racines profondément californiennes de la marque et le marché français. 

Quelles sont vos ambitions et vos projets d’ouvertures ?

Nous avons mis sur la table 50 M€ dont 15 M€ d’apport pour enclencher notre conquête française. Notre premier restaurant ouvrira ses portes mi-décembre proche de Toulon dans la Zone d’activité de La Garde à côté du Décathlon. Il s’agira d’un bâtiment de 400 m², avec 100 places assises à l'intérieur, 100 places assises à l'extérieur et un drive. Notre ambition est tout d’abord de rayonner dans le Sud de la France pour rester proches de notre parc naissant. Des pistes sérieuses sont enclenchées à Nice, Cannes et Montpellier avant de partir dès 2021 à la conquête de la France en Franchise. Il s’agira de viser les 30 plus grandes villes françaises que nous voulons conquérir avec 30 hommes à l’esprit pionnier comme nous le sommes. Notre objectif est d'ouvrir 120 restaurants en 10-12 ans avec une dizaine d’ouvertures chaque année dont une trentaine en propre.

Notre premier restaurant ouvrira ses portes mi-décembre proche de Toulon dans la Zone d’activité de La Garde à côté du Décathlon.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique