La FEB crie à la pénurie de beurre
Tendances 2

La FEB crie à la pénurie de beurre

6 Septembre 2017 - 865 vue(s)
Avec une hausse de 172 % en 20 mois, le prix du beurre a littéralement explosé. La Fédération des Entreprises de Boulangerie veut attirer l’attention sur une crise qui touche toute la filière et qui doit inciter à réviser les prix.

Alors que la FEB tirait la sonnette d’alarme il y a quelques mois en prévoyant le pire, il semble que le scénario se confirme avec une envolée du beurre. Le syndicat en appelle à toute la filière pour prendre en compte cette flambée avec un prix qui dépasse les 6,80 € le kilo et qui pénalise de nombreux acteurs de la boulangerie-pâtisserie, qu’ils soient artisans ou industriels. Il faut dire que certains produits sont composés à plus de 25 % de beurre comme les croissants par exemple quand il n’est pas l’élément principal de la recette. « Nous avons résisté depuis quelques mois à cette flambée mais on nous annonce déjà 7,60 euros le kilogramme. De quoi nous inciter à ajuster nos tarifs à la hausse sur certains produits dès la fin du mois de septembre, confie Christophe Girardet à la tête de 3 boulangeries Victor & Compagnie en banlieue lyonnaise. Nous sommes des artisans généreux, donc le beurre, ça compte dans nos recettes avec près de 200 kg achetés par semaine ». Du côté du boulanger Sébastien Covelli de la maison éponyme aux commandes de 7 boulangeries dans la région de Beauvais, c’est devenu intenable avec près de 1,1 tonne consommée chaque mois.

« Nous nous sommes résignés à augmenter nos prix de 5 centimes sur les viennoiseries dans lesquelles nous passons près de 800 kg de beurre mensuels », indique Sébastien Covelli. 

Et le boulanger de s’inquiéter sérieusement pour les mois à venir face à une pénurie annoncée. Il réfléchit d’ores et déjà avec ses équipes à modifier ses recettes pour amortir le coût, même si on ne remplace pas comme ça le beurre.

Face à ce coût qui ne cesse d’atteindre des records, la FEB indique que les prix vendus aux consommateurs, comme aux différents maillons de la chaîne doivent évoluer. « C’est la seule solution pour pérenniser la viabilité des entreprises qui ont fait de la qualité gustative et du -made in France-, un atout de vente essentiel et sont touchées de plein fouet par cette crise ». Et le syndicat de signaler déjà des premiers cas de pénurie dus à la concordance de plusieurs facteurs comme la croissance de la demande des pays émergents, des conditions météorologiques qui ont été nuisibles aux fourrages, un retour à la mode du beurre qui n’est plus décrié comme un élément mauvais pour la santé.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

 

 

 

Tags : FEBBeurre
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique