Bon cru pour les boissons en CHR au 1er semestre 2017
Tendances 3

Bon cru pour les boissons en CHR au 1er semestre 2017

12 Septembre 2017 - 299 vue(s)
Beau début d’année pour les boissons dans les restaurants, cafés, bars, hôtels, discothèques. A la faveur d'une météo clémente et d'un retour des touristes, l'activité "liquide" de la branche CHRD affiche de belles couleurs avec des performances exceptionnelles pour les eaux, les bières, les thés glacés ou encore les boissons fruitées.

Avec + 4,2 % de ventes sur les 6 premiers mois de l’année comparé à 2017, l'activité des boissons se porte très bien. C’est + 1,9 % sur les 12 derniers mois en cumul à fin juin, selon le panel détaillant hors domicile publié par Nielsen. Le paneliste évoque une météo douce, mais surtout une reprise de la fréquentation touristique tant nationale qu’internationale.

nielsen

Les eaux et les bières tiennent la corde
Météosensibles, les eaux (+ 8,8 %) et les bières (+ 3,2 %), tirent particulièrement profit de ce ciel clément. Avec près de 85 000 hectolitres de plus qu'au 1er semestre 2016, les bières de spécialités (abbayes, blanches, aromatisées, tex-mex…) restent les locomotives de la catégorie des bières et comblent petit à petit leur retard sur les bières spéciales (à partir de 5,5° d'alcool) qui n'ont pas connu de rebond notable sur 2017 et restent en repli de 1,4 %. Pour les spiritueux, la reprise est de l’ordre de 2 % de leurs volumes alors que les whiskies sont en recul de 5,5 % au 1er semestre. Les rhums et les gins quant à eux atteignent des performances exceptionnelles respectivement à + 13 % et + 12 %. La tendance cocktails rafraîchissants (mojito, Martini Tonic…), a bénéficié également des conditions météorologiques particulièrement bonnes tout comme les boissons rafraîchissantes sans alcool qui ont retrouvé des couleurs (+ 1,8 %).  Cette catégorie a été dynamisée par les boissons au thé (+ 9,7 %) et les boissons aux fruits (+ 6,5 %). Nielsen annonce aussi un retour à l'équilibre des colas qui stoppent leur recul au 1er semestre même si l'évolution sur les 12 derniers mois reste à - 2,9 %.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique