Black out total !
Communauté 0

Black out total !

16 Octobre 2017 - 893 vue(s)

Avez-vous en mémoire le syndrome du bug de l’an 2000 ? Souvenez-vous, on nous prédisait la panne du siècle et le rideau total informatique si vous ne changiez pas vos bécanes ! Et alors ? Nada, nothing… rien ne s’est passé. Certes des milliards ont été dépensés pour prévenir le risque mais les machines ont continué de fonctionner. Alors si vous avez vaguement entendu qu’il allait se passer quelque chose du côté informatique le 1er janvier 2018, ne faites pas la sourde d’oreille en représailles. Ça peut vous concerner bien plus que vous ne le pensez. En effet, peut-être n’avez-vous pas été contacté depuis des mois par votre éditeur ou votre distributeur informatique. Alors il se peut que votre caisse ait quelques bornes au compteur. Dans ces cas, il est très probable qu’elle ne soit plus conforme à la règlementation. Pas d’inquiétude, elle ne va pas vous exploser dans les mains et vous pourrez toujours facturer le service du 1er janvier au midi, même du soir et puis de la semaine suivante ou encore du mois d’après. Votre machine n’est pas technologiquement défaillante. Le seul risque si elle n’a pas été remise à jour ou que vous ne disposiez pas d’un matériel aux normes, c’est que vous soyez contrôlé et écopiez d’une amende de 7 500 € et d'une obligation de régulariser dans les 2 mois. Rien que ça ! En effet, suite à une loi de 2016, tous les matériels servant à encaissement doivent être certifiés soit par l’Afnor (sous la fameuse norme NF525), soit par le Laboratoire National d’Essai (LNE), voire disposer d’une attestation individuelle de conformité. Si vous n’avez encore rien vérifié, ne tardez pas à vous rapprocher de votre fournisseur pour vous remettre à jour… ou pour passer à la caisse pour vous rééquiper. Et pour tous les malins (sans doute peu nombreux), qui usaient et abusaient allègrement du mode « école » ou de la touche effacement de sa caisse après facturation, oubliez ! Avec les nouvelles générations de matériels certifiés tout est tracé et chaque ticket est encodé d’une signature électronique qui fait que s’il en manque un ou plusieurs, un mouchard a tout enregistré. Le sujet vous intéresse, ne manquez pas l’article en page 90 ou rendez-vous sur le salon Food Hôtel Tech dédié au digital et qui se tient justement les 28 et 29 novembre à Paris, porte de la Villette.

 

Découvrez le sommaire du nouveau France Snacking n° 45 en consultation dès aujourd'hui en ligne et dans quelques jours dans votre boîte aux lettres. 

FranceSnacking45

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique