Les sirops Monin inaugurent leur nouvelle usine française
Communauté 2

Les sirops Monin inaugurent leur nouvelle usine française

8 Novembre 2017 - 1689 vue(s)
Le spécialiste des sirops et purées de fruits Monin, fondé en 1912, inaugurait ce mardi 7 novembre son nouveau site de production français en périphérie de Bourges qui doit lui permettre d'accompagner une croissance très soutenue.

25 millions d’euros investis, 20 000 m² de surface et 6 chaînes de production dont une entièrement neuve, l’entreprise familiale spécialiste des sirops a vu les choses en grand pour son nouveau site de production situé du côté de Bourges, le long de l’A71. Cet outil majeur pour Monin était officiellement inauguré ce mardi 7 novembre en présence de son dirigeant actuel, Olivier Monin, petit-fils du fondateur mais aussi de nombreux officiels qui avaient fait le déplacement. L’usine est, quant à elle, déjà en service depuis le dernier trimestre 2016 et la préfète, Catherine Ferrier, s'est félicitée que l'entreprise locale, fondée en 1912, soit restée attachée à son bassin historique tout en regardant vers l'international où elle réalise plus de 75 % de son activité.

 

Une implantation locale, des perspectives globales

3 fois plus grand que l’ancien site qui était situé en centre-ville de Bourges, cette nouvelle usine de production, plus accessible, entend répondre aux besoins d’une croissance soutenue. Monin a en effet doublé sa production depuis 2012 pour atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 250 millions d’euros cette année. « Pour la France, la croissance devrait être de l’ordre de 15 % en volumes », a ainsi précisé Olivier Monin qui a récemment investi 15 millions d’euros pour une nouvelle usine en Chine, près de Shangaï qui permet à l’entreprise de pénétrer cet immense marché de l’intérieur (50 % de croissance volume en 2017). Au total, ce sont plus de 150 produits, eux-mêmes déclinés en diverses recettes et contenants selon les pays, qui sont proposés par la marque dans 150 pays. Avec un cœur de marché orienté vers les sirops pour bars et cocktails mais aussi pour l’aromatisation du café en pleine croissance, qui représente à l’échelle internationale 30 % de l’activité de l’entreprise selon le directeur général Henri de Cugnac. Monin, qui dispose avec Maison Guyot d’une marque clairement segmentée pour la grande distribution, développe également pour le hors-domicile d’autres produits comme les purées de fruits notamment pour la restauration. Déjà partenaire du célèbre Institut Paul Bocuse, la société s'est d'ailleurs rapprochée du chef étoilé Thierry Finet pour développer son offre dédiée à la gastronomie.

Un bouillon d'innovations

Si les trois références phares de sirops restent les incontournables vanille, caramel et noisette, Olivier Monin insiste beaucoup sur l’importance de l’innovation dans un marché en constant renouvellement. Les 2 500 m² de bureaux et de laboratoires pour la mise au point de nouveaux produits doivent ainsi aider à booster l’innovation. Au sein du Studio Monin, un bar show-room est situé au rez-de-chaussée des nouveaux bâtiments pour accueillir les clients ; toute la gamme des produits Monin - ou plutôt « Solutions Monin », un terme cher à son dirigeant – est présentée en situation. Parmi les dernières créations de la marque, on citera ainsi l’Artist, une sauce pour aromatiser les boissons chaudes dans un tout nouveau conditionnement « crayon » devant permettre au barista de réaliser très facilement des décorations sur les mousses de lait. Côté développement, Monin a également pour ambition d'ouvrir trois nouveaux sites de production dans le monde dans les 5 ans.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique