Burgard se convertit au bio d’abord avec ses bretzels
Food & Beverage 3

Burgard se convertit au bio d’abord avec ses bretzels

22 Novembre 2017 - 882 vue(s)
Le spécialiste alsacien des produits de boulangerie, snacking, bouchées apéritives et pains surprise a enclenché une conversion d’une partie de ses produits en bio. 100 % des bretzels le seront dès décembre puis les baguettes début 2018. Objectif : passer à 5 ans, à 30 % de sa production totale en bio.

Pour Emmanuel Goetz, la marche de l’histoire va irrémédiablement vers le bio face à des consommateurs de plus en plus sensibles à leur santé, l’environnement et au local. Ils veulent être rassurés sur la qualité et l’origine des produits pour donner du sens à leur alimentation. D’où cette première étape qui a conduit à un travail de fond de toutes les ressources de l'entreprise pour convertir une partie de la production de l’usine de 8 000 m² en bio, issus d’une production raisonnée, durable et écologique. Pour ce faire, Burgard a travaillé avec toute la filière amont et a privilégié la proximité : les agriculteurs bien sûr à travers le label « Savourez l’Alsace Produit du Terroir » mais aussi le moulin Meckert-Diemer de Krautwiller. Un accord a été signé en septembre dernier avec le comptoir agricole de Hochfelden, porte-parole des agriculteurs de la région afin de monter une filière du bretzel bio d’Alsace.

« L'idée a été de créer une vraie filière bio du grain jusqu'au fournil ; c'est pourquoi nous nous sommes engagés sur des volumes sur 3 ans », explique Emmanuel Goetz.

Burgard

L'entrepreneur qui a repris la société en 2001 aux côtés de son épouse Nathalie, et fait passer en 15 ans Burgard de 5 à 23 M€ de CA, marque une volonté d’aller plus loin en bio que les seuls bretzels qu’ils soient crus, cuits, en vrac, en lot ou en étui. Dans ces 13 boutiques qui font du snacking, déjà les légumes utilisés sont en grande partie bio tout comme le café, le thé… Mais début d’année, l’entreprise qui réalise près de 23 M€ de chiffres d’affaires (+ 20 % vs 2016), passera ses baguettes également au bio. Tout un programme et une volonté de passer en 5 ans la part du bio à 30 % de la production.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique