La création d'entreprise reste un défi pour les commerçants indépendants
Tendances 1

La création d'entreprise reste un défi pour les commerçants indépendants

22 Décembre 2017 - 1028 vue(s)
Une étude dédiée aux commerçants indépendants et dévoilée par METRO met en évidence les motivations et obstacles relatifs à la création d'entreprise. Celle-cit fait apparaître le concept de « fossé entrepreneurial » entre les attentes ou envies de création d’entreprise et leur concrétisation.

Qu’est-ce qui motive les créateurs à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat ? Et qu’est-ce qui retient les autres ? Ce sont ces paramètres qui ont été au centre de la dernière étude* dévoilée par METRO qui s’est penché sur la situation des commerçants indépendants au sein de 10 pays. Concrètement, ce ne sont pas moins de 10 000 personnes qui ont été interrogées en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Italie, au Portugal, en République tchèque, en Roumanie, en Turquie, en Russie et en Chine. « Ces résultats donnent un nouvel éclairage sur la valeur que la société accorde aux restaurateurs et commerçants indépendants et nous aident à comprendre ce qui motive ou inquiète les entrepreneurs » explique Olaf Koch, CEO de METRO. Avec un constat préalable qui se dégage largement ! De nombreuses personnes souhaiteraient créer leur propre entreprise, mais peu nombreuses sont celles qui franchissent le pas… Ainsi, libérer le potentiel entrepreneurial ne serait possible que si le cadre en place y était favorable et le soutien nécessaire octroyé.

Un modèle aux sérieux atouts

Pourtant, les conclusions de l’étude indiquent que les entreprises indépendantes ne manquent pas d’atouts puisque les consommateurs favorisent plus facilement ce type de structures qui jouent un rôle important dans leur quotidien et leur environnement. D'autres facteurs incluent la qualité des produits et des services offerts et les relations privilégiées entre les commerçants indépendants et leurs clients. D’autre part, on note que près de la moitié (48 %) des personnes « non indépendantes » interrogées ont déclaré qu'elles souhaiteraient lancer leur propre entreprise. Pourtant parmi les personnes intéressées par la création d’entreprise, seule une minorité est convaincue qu’elle aura son propre commerce un jour. Plus exactement, 13 % d’entre elles considèrent qu’il est fort probable qu’elles réalisent cette ambition.

Un "fossé entrepreneurial" à combler

L’étude utilise le terme « fossé entrepreneurial » pour décrire cet écart avec, parmi les barrières principalement perçues, les difficultés à trouver un soutien financier et l’environnement économique instable qui figurent en tête des raisons mentionnées… La plupart des entrepreneurs ont exprimé des préoccupations concernant justement un manque de soutien mais aussi sur la situation économique dans leur pays d'origine, la fiscalité et la bureaucratie, ces sujets d’inquiétude variant d’un pays à l’autre. Ce constat laisse à penser que les entrepreneurs comptent sur les acteurs économiques et politiques pour créer un environnement propice à la prospérité de leur entreprise. Il n’en reste pas moins que l’aventure de l’entrepreneuriat indépendant reste extrêmement motivante et enrichissante pour celui oui celle qui ose franchir le pas. En effet, malgré toutes les difficultés rencontrées, les entrepreneurs restent très positifs quant à leur décision de créer une entreprise : 89 % des interrogés recommenceraient le même parcours si c’était à refaire !

 

 

* Cette étude METRO (« METRO’s International Own Business Study ») a été réalisée dans le cadre de la 2ème édition de la « Journée des Restaurateurs et Commerçants Indépendants », qui a eu lieu le 10 Octobre 2017.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique